Christ à travers les âges : L'âge de la loi - Shora Kuetu










Donc hier on a vu combien d’âges déjà ? Quatre. Ce soir, on va voir le cinquième âge. On a compris l’âge, 1 Timothée 1 disait que Dieu est : « Le Roi des âges ». Hébreux 11 nous dit que c’est : « Par la foi que nous reconnaissons que les âges ont été créés par la Parole de Dieu ». Or Yehoshua est la Parole de Dieu. Donc c’est Yehoshua qui a créé les âges. Le premier âge : c’est l’âge de l’éternité. Le deuxième âge : l'âge du remplacement, quand l’homme va chuter. Ou l'âge de la responsabilité morale. Et le troisième âge : c’est l’âge du règne de Babylone ou encore de la mise en place de Babylone. Parce que Babylone continue à régner jusqu’à présent. Donc l’âge de la mise en place de Babylone. Le quatrième âge : c’était l’âge de la restauration de la foi et de la promesse avec Abraham. Et le cinquième âge... nous sommes dans le livre d’Exode.
Exode chapitre 19.
Pendant la révision de la Bible, j’ai particulièrement souffert par rapport à ce livre. Parce qu’il fallait respecter beaucoup de choses, des codes à respecter. C’était du boulot. Autant les psaumes, c’était beaucoup plus facile, mais Exode... parce qu’il y a des termes, le livre de la loi, Exode et Lévitique. Il fallait respecter les couleurs, les termes bien spécifiques, des termes techniques par rapport aux sacrifices. On en parlera un jour. C’est du boulot. Les gens, ils ont la BJC mais ils ne se rendent pas compte du travail. Quand je vois des frères, ils veulent encore la troisième version, vous ne vous rendez pas compte, mes amis. Je vous dis. C’est pour cela, la version qui va sortir  c'est que pour les inconvertis. Si vous la voulez, vous allez devoir la télécharger. Et c’est plus pour les gens qui viennent de l’extérieur, de loin, parce que quand on part en Polynésie française les  gens disent : « Mais nous ici on a rien ». Pour ceux qui sont à l’extérieur. Donc c’est déjà sorti. S’il vous plaît, ne venez pas nous embêter après. Si vous la voulez, vous pouvez vous-mêmes la commander directement chez l’imprimeur. Comme ça, c’est bon, ça va aider les gens. Vrai ou faux ? Là on part à l’étranger les gens ils disent : « Là-bas ils sont gâtés et nous ? » Je parle pour eux ce soir. Vous vous rendez compte les frères et sœurs de la Nouvelle Calédonie, 37 heures de vol, ils ont juste 10 exemplaires. C’est injuste. Ici on est gâtés. On va vraiment penser aux gens. Même les gens qui sont en France, qui sont en province, qui n’ont pas le temps pour venir ici, qui travaillent durement, qui sont dans des coins reculés, dans les montagnes, tout ça, bien il y en a beaucoup qui aimerait avoir cette version. Donc il faudrait qu’on pense à tout ce monde. Je pense que beaucoup parmi vous l’ont compris.
On vous aime beaucoup. Je sais que Paul disait : « Je ne me lasse pas de vous écrire les mêmes choses parce que pour vous cela est salutaire. » Il a souffert Paul. Seigneur merci.
Exode 19 : 1 : « Au premier jour du troisième mois, après que les enfants d’Israël furent sortis du pays d’Égypte, en ce même jour-là, ils vinrent au désert de Sinaï. Étant donc partis de Rephidim, ils vinrent au désert de Sinaï et campèrent au désert. Et Israël campa vis-à vis de la montagne. Et Moïse monta vers Dieu, car Yahweh l'avait appelé de la montagne pour lui dire : Tu parleras ainsi à la maison de Jacob, et tu annonceras ceci aux enfants d'Israël : Vous avez vu ce que j'ai fait aux Égyptiens ; comment je vous ai portés sur des ailes d'aigle et vous ai amenés à moi. Maintenant donc, si vous obéissez, si vous obéissez à ma voix, et si vous gardez mon alliance, alors vous serez ma propriété parmi tous les peuples, car toute la terre m'appartient. »
Qui a la version électronique ? C’est écrit quoi ? Vous serez ma propriété.
Voilà ce que ce mot signifie. C’est la première définition. On a choisi ce mot. Vous serez ma propriété. Ce n’est pas pareil. Être la propriété de Dieu, mes amis, nous sommes le peuple acquis. Vous serez ma propriété. Donc ça, c’est le Seigneur qui le dit. Il continue et Il dit :
Dis à ton voisin : « la terre appartient à mon père. »
C’est beau de se rappeler cela. Satan c’est un locataire et encore il ne paie pas. Il a usurpé l’autorité. Il a volé les clés. Il a eu Adam. Et les clés ont été reprises heureusement. Mais pour l’instant, il a juste un sursis. Il ne lui reste que très peu de temps la Parole le dit. Il va faire de la prison. Seigneur, merci.
« Et vous serez pour moi un royaume de prêtres, et une nation sainte ; ce sont là les discours que tu tiendras aux enfants d'Israël. Puis Moïse vint et appela les anciens du peuple, et mit devant eux toutes ces paroles que Yahweh lui avait ordonnées. Et tout le peuple répondit d'un  commun accord, en disant : Nous ferons tout ce que Yahweh a dit. Et Moïse rapporta à Yahweh toutes les paroles du peuple. »»
Donc ici dans Exode 19. Moïse est sur le mont Sinaï. Dieu va le convoquer sur cette montagne et Il va lui révéler des choses. Moïse est resté combien de temps sur cette montagne ? 40 jours et 40 nuits. Il a fait ça deux fois. Et là, Dieu lui donne d’abord la Torah. Que signifie Torah ? La loi, l’enseignement. Dieu lui révèle la loi la Torah et c’est ici que commence : l’âge de la loi. Moïse est né vers 1593 avant Jésus Christ. 1593 juste pour votre information. C’est à cette date que Moïse serait né. Je parle au conditionnel, et là si vous calculez 1500 plus 80 ans vous aurez à peu près la date de l’appel de Moïse, il a quitté l’Égypte vers 40 ans, a été appelé vers 80 ans, car Dieu a pris 40 ans pour le vider de l’Égypte. Ça fait mal, quand Dieu te vide du passé... Tu es comme un poisson dont on sort tous les boyaux. C'est un déracinement total. Les vrais chrétiens sont tous passés par là. Et le pire c’est qu’on ne peut pas faire marche arrière, car on se dit : «  Sinon l’autre là, il va me rattraper, ça va être compliqué. » Donc c’est un peu un parcours unilatéral. Amen, Irréversible, c'est pour cela qu’on est là. On n’a pas le choix.
Alors le Seigneur appelle cet homme. Moïse était un vieillard, Il lui dit : « Monte sur la montagne. » Il lui révèle la loi. On a vu que l’âge du règne du péché c'est de la chute de l’homme au retour visible du Mashiah. Les hommes qui sont coincés ici, nous tous, sont comprimés par le temps, sont des ignorants, des bébés et Dieu ne va pas leur donner la révélation de sa Personne de manière définitive parce que personne ne peut la supporter. Amen.
Alors Dieu va aller progressivement dans la révélation. Et là Il arrive au niveau de la loi, Il révèle à Moïse des choses, on va rentrer dans ce qu’on appelle : la typologie.
Qu’est-ce que la loi ? Rappelez-vous bien que l’objectif de tout ce qui est ici, que tout ce que Dieu faisait c'est de révéler Christ, parce que le vent de l’Esprit soufflait dans ce tuyau ici. Selon Apocalypse 19 : Le témoignage de Yehoshua est l’Esprit de la prophétie. Or l’Esprit c’est le vent. Le vent de l’Esprit souffle dans cet âge, ce tuyau de l'âge limité. L'âge du péché pour révéler Christ au fur et à mesure donc quand Dieu révèle la loi, son objectif c’était quoi ? De révéler Christ ! En chutant, en désobéissant au Seigneur, l'humain a perdu la gloire de Dieu en Christ, donc il fallait le révéler de nouveau : Yehoshua.
La loi de Moïse avait trois aspects principaux, il y avait trois types de loi :

         1) Donc le premier type de loi c’est ce qu’on appelle la loi morale : tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas... La morale c’est la base, le socle de la loi mosaïque, c’est la loi morale. C’est ce que Dieu a révélé premièrement aux hommes. Avant de révéler autre chose Il a commencé pas révéler sa nature, la loi morale nous révèle la nature de Dieu. Dieu est Saint, Dieu est juste, Dieu est bon, Dieu est amour. Il a commencé par dire ça à Moïse, or Paul nous dit dans Romains qu’une fois la loi révélée, le péché a pris vie en nous. Vous n’avez pas compris. Tant que la loi de Dieu n'était pas révélée, tu faisais ta vie, tu n’étais pas conscient que la convoitise était un combat pour toi. Il ne faut pas tout mettre sur le compte des démons, car dans ce cas, on se déresponsabilise, on se dédouane... Tu n'es pas forcément possédé, c'est la chair !
Vous allez comprendre pourquoi vous souffrez tant dans la chair. Romains chapitre 5, d’abord on va lire à partir du verset 12 : « C'est pourquoi, comme par un seul homme la péché est entré dans le monde, et par le péché la mort ; ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché. Car jusqu'à la loi le péché était dans le monde. Or le péché n'est pas imputé quand il n'y a pas de loi. »
C'est à dire qu’avant que la loi ne soit promulguée, ici c’est la promulgation, notez bien ce terme c’est la prescription de la loi (traduction exacte de l'hébreu)  ou encore l’officialisation de la loi. Ou encore la loi a été ordonnée.
Et là dans Exode 19.
Donc vous notez bien ces termes-là, parce que c’est important de le savoir. Avant Moïse, la loi était là, mais elle n’était pas prescrite. Elle n’était pas prescrite, elle n’était pas ordonnée. Elle n’était pas consignée dans un livre. Elle n’était pas écrite. Parce que, avant Moïse, Dieu disait à Noé dans Genèse 9 : Je redemanderai l’âme de l’homme à l’homme. Donc la loi du Talion. Tu tues, on doit te tuer. Donc Dieu ne voulait pas qu’on tue. Il a détruit Sodome et Gomorrhe avant Moïse parce qu’il y avait le péché, parce qu’ils n’avaient pas écouté la prédication que Lot avait apportée. Donc vous voyez bien que cette loi était là bien avant Moïse mais elle n’était pas prescrite, elle n’était pas promulguée. Maintenant mes amis, Paul nous dit : car jusqu’à la loi le péché était dans le monde, or le péché n’est pas imputé tant qu'il n’y a pas de loi.
Bien évidemment. Jusqu’à ce que la loi soit promulguée, le péché était là. Mais comme c’est la loi qui met des règles, qui fixe des limites, donc les gens, ceux qui n’avaient pas entendu parler de cette loi comme les sodomites, les gens de Gomorrhe, ceux qui n’avaient pas entendu parler de cette loi, leurs péchés ne leur étaient pas imputés, donc ils n’étaient pas conscients que ce qu’ils faisaient était mauvais. Même si au niveau de la conscience on sait quand même à peu près, mais ils ne connaissaient pas toute la loi, parce qu’elle n’était pas révélée. C’est ce que Paul nous dit.
Et regardez bien, nous sommes dans Romains chapitre sept à partir du verset cinq.
Romains 7:5 : « Car, lorsque nous étions dans la chair, les passions des péchés excités par la loi agissaient dans nos membres, de manière à produire des fruits pour la mort. »
Les passions des péchés excités par quoi ? Par la loi. Agissaient dans nos membres, donc c’est la loi de Dieu qui excite le péché en nous.
Le combat commence ce jour-là. Maintenant quand tu vois une belle femme..., mais avant il n’y avait pas ça, on se disait : « oh, elle est pas mal celle-là. » Pour toi c’était normal, mais la loi vient mettre des limites. Or tout interdit suscite de la curiosité. C’est ça le problème. Comprenez-vous un peu ? Je voulais vous expliquer cela afin que vous compreniez à peu près ce qu’il se passe.
Et au verset sept : « Que dirons-nous donc ? La loi est-elle péché ? A Dieu ne plaise ! Au contraire, je n'ai connu le péché que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise, si la loi n'avait pas dit : Tu ne convoiteras pas. Et le péché, saisissant l'occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises ; parce que sans la loi, le péché est mort. »  
Donc là où il n’y a pas de loi, il n’y a pas de péché, c’est pour cela que tu vivais avant comme s’il n’y avait pas de péché. On dit : « Tu as convoité », « Mais non, ce n’est pas un mal, c'est naturel ! ». « Tu as trompé ton mari ! », « Mais c’est normal. C’est normal. Ma chair veut ça, donc j’obéis ! Il n’y a pas de problème. » Mais quand la loi vient, automatiquement, le combat commence. Et c’est ce qui s’est passé quand Dieu a dit à Moïse : Dis à ce peuple qu’il ne faut pas qu’il convoite. Le peuple convoitait et quand la loi vient le peuple commence à dire : Ah, on est condamné... Tu ne tueras pas. « Je tue. Je ne peux que tuer. » Donc la révélation de la loi de Moïse, la loi morale a révélé l’impuissance de la chair face aux exigences de la justice divine. Je me répète ? L’officialisation de la loi mosaïque, la prescription de la loi mosaïque, la révélation de la loi mosaïque, la loi morale, quand Dieu l’a révélée, cette révélation de la loi divine a révélé l’impuissance de la chair humaine, de l’incapacité de l’homme, face aux exigences de la justice divine. C’est-à-dire la justice divine veut que l’homme soit Saint. Comme Dieu est Saint. Dieu a dit : Soyez saints comme JE SUIS saint ! Mais le problème c’est que, quand la loi a été révélée, les hommes se sont dit : « Mais on ne peut pas. On ne peut pas. Parce que là je me rends compte que ma chair est faible du coup. Je me rends compte que je suis impuissant, je ne peux que convoiter parce que c’est plus fort que moi. »
Un jour j’étais devant ce dilemme : j’écrivais un livre, un des livres que le Seigneur m’a fait écrire. Le Seigneur me dit : Mon fils, en fait la loi morale est comme un diagnostic. Un examen médical. Qu’un patient, qui se croit en bonne santé, va subir. Donc le diagnostic apporte la lumière sur l’état de la personne. La loi morale apporte la lumière, l’éclairage. Voilà ce que Dieu veut, voilà ce que Dieu exige de vous. Maintenant l’homme se sent condamné, la personne qui se croyait en bonne santé, après cet examen s’aperçoit qu’elle est porteuse d’un virus, un virus qui n’est pas curable, la personne dit : Je suis condamné, je ne savais pas qu'est-ce que je vais faire ? Pas de traitement...
         2)  Alors Dieu révèle la deuxième loi à Moïse c’est la loi cérémonielle. C’est quoi la loi cérémonielle ? C’est la trithérapie. Elle ne te soigne pas mais elle te maintient à peu près en vie. On acclame le Seigneur mes amis ! Gloire à Dieu ! Maintenant le péché est toujours là. Maintenant, c’est cette trithérapie, la loi cérémonielle, loi relative au culte, les sacrifices d’animaux particulièrement, qui n'ôtait pas le péché, qui ne faisait que couvrir le péché. C’est ça la trithérapie. Maintenant c’est cette trithérapie c’est-à-dire la loi cérémonielle que Paul appelle l’ombre. On te propose la trithérapie, on te dit en fait cette loi cérémonielle, cette trithérapie ne peut pas te guérir, c'est une prévision, une préfiguration, une typologie de Jésus qui, Lui, va ôter le péché du monde, qui Lui va guérir. Mais en attendant, prends d’abord la trithérapie.
Est-ce que vous comprenez l’enseignement ? Voulez-vous que je me répète encore ? Vous aurez la vidéo de toute façon. J’aime la Parole.
Donc l’ombre : c’est la loi cérémonielle. Et le corps : c’est Jésus. Donc si on suit l’ombre de quelqu’un, on va arriver jusqu’à son corps.
On peut acclamer Jésus ! Alléluia !
Ça veut dire quoi ? Vous voulez que je parle encore de la part du Seigneur ? Ça veut dire quoi ? Si Moïse est l’ombre de Jésus, ça veut dire que Jésus est passé par là. Si on dit que ça c’est ton ombre c’est que tu es passé par là. Donc Jésus a bel et bien existé avant son incarnation. Dis à ton voisin : la Parole !
On nous dit que l’ombre de Pierre guérissait les malades, donc il fallait que Pierre marche pour que son ombre touche les malades. Sous Moïse, Jésus-Christ passait seulement et son ombre protégeait les condamnés à mort, par Moïse. Jésus marchait jusqu’à sa naissance physique.
Donc sous Moïse, cette fois ci, ce n’est pas la foi qui va être restaurée, ça a déjà été fait. Je veux marcher maintenant, c’est pour cela les enfants d’Israël ont marché de station en station. C’est pour cela que la nuée les conduisait. La colonne de feu la nuit, c’est la marche. C’est l’image de la marche chrétienne. C’est l’église qui marche dans le désert et Jésus-Christ, la nuée, marchait, c’est l’ombre et son ombre protégeait les gens provisoirement. Et le corps allait jusqu'à la naissance.
Nous sommes dans Colossiens chapitre deux.
         3)  Donc la troisième partie de la loi ici, c’est la loi sociale ou civile.
Regardez Colossiens 2, Paul écrit aux Grecs, il leur dit quoi ?
Verset 16 : « Que personne donc ne vous juge au sujet du manger et du boire, ou au sujet d'un jour de fête, ou d'un jour de nouvelle lune, ou de sabbat, qui ne sont que l'ombre des choses qui devaient venir, mais le corps est en Christ. »
Dis à ton voisin : Que personne ne te juge. Alléluia !
Dis à ton voisin : Tu peux manger de tout.
Il dit que personne ne vous juge et ne vous condamne au sujet du manger et du boire. Vous allez comprendre pourquoi. Sous Moïse, dans l’ombre, sous Moïse, on parlait du mangé et du boire. Il ne fallait pas manger du porc, les porcs représentaient les nations, les païens, il ne fallait pas manger du corbeau. Quand il a reçu le Saint Esprit dans Actes 2, il a vu une nappe tomber du Ciel dans lequel il y avait des animaux impurs et une voix sort du Ciel : Lève-toi, tue et mange. Pierre dit :Je ne peux pas manger tout ça, c’est souillé. Non. Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé. Pourquoi ? Ces animaux impurs sortaient d’où ? Du Ciel. Comment quelque chose d’impur peut-il sortir du Ciel ? Ça veut dire que Dieu a sanctifié. Ça veut dire qu’aujourd’hui tu peux manger du porc. Tu peux manger du jambon. Tout est sanctifié par la Parole et la prière. Ça vous l’avez compris déjà. Vous voulez qu’on continue encore mes amis ? Les fruits de mer, il ne fallait pas manger. Les huîtres. Moi j’aime les huîtres. On mange les huîtres au nom de Yehoshua. Au nom de Jésus ! Je veux dire aux français de souche, que j’aime ce pays c’est mon pays d’adoption, c’est ma patrie. Je peux dire même à Air France mettez-nous du porc ! Ceux qui ne veulent pas du porc qu’ils aillent ailleurs. Si quelqu'un dit ça, on dit : Non il est raciste. Maintenant, on peut parler. Dans les restaurants, mac drive : porc. Dans les cantines scolaires : porc. Que personne ne vous juge. C’est écrit, c’est écrit !
Tu viens dans ma maison et tu commences à me dicter ce que je dois faire à manger. Mais c’est toi qui es venu chez moi, sois tu acceptes ma nourriture, si tu n’es pas d’accord, tu rentres chez toi. Ce n’est pas du racisme, c’est la logique.
Je prends Air France, on met : cette viande est certifiée non viande de porc, mais c’est quoi cette histoire ? Et les français qui sont là-dedans, qui aiment le porc ? C’est de la discrimination, c’est du racisme anti-blanc et antifrançais. Moi je parle, j'ai peur de personne. Je parle, Dieu m’a donné la force pour parler. Je ne suis pas là pour l’argent, pour être acclamé, ce n’est pas mon problème, je balance et je me cache. Quand ça me prend, je deviens fou. Dis à ton voisin : il est fou. Gloire à Dieu. Seigneur sauve-nous ! Ce n’est pas moi, c’est écrit. On dit, non les démons sont rentrés dans les porcs c’est pour ça qu’on ne peut pas manger du porc. Les porcs sont déjà morts depuis des années, ils se sont noyés c’est écrit. Aujourd’hui tout est sanctifié, un jour il y aura un enseignement sur le porc. Pourquoi Dieu avait interdit la consommation du porc. Les écailles tombent. Que Dieu me donne accès à TF1, à France 2. On va sortir des choses, des bombes, mes amis.
Gloire à Dieu.
Mes amis le Seigneur est bon. Paul dit que personne ne vous juge.
Deuxième chose c’est quoi ? Au sujet des fêtes. Donc l’ombre, Moïse, c’était aussi, à part le manger et le boire, c’est aussi les fêtes. Par exemple, sous Moïse il fallait manger, lors de la pâque des herbes amères. Ça c’est la souffrance. Il fallait manger l’agneau pascal avec des herbes amères, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas prendre seulement le côté bon, le côté doux de Jésus-Christ, vous mangez le pain, il faut aussi accepter qu’on vous rejette, qu’on vous critique. C’est ça l’amertume, les blessures, le rejet. C’est ça.
On continue. On parle des fêtes, on va voir ce que c’est.
Troisièmement au sujet des jours, on va parler, des temps ou encore du calendrier, il y en avait plusieurs, et quatrièmement au sujet des sabbats. Donc la loi de Moïse c’était ça. C’était la nourriture, les boissons, les ablutions, il y avait des fêtes, le calendrier il y en avait au moins deux principaux. Et il y avait aussi les sabbats. C’est ça l’ombre. Maintenant on va expliquer.
Paul continue, il dit quoi dans Colossiens 2 ?
Colossiens 2 Verset 17 : « qui sont l'ombre des choses qui devaient venir, mais le corps est en Christ. »
Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire que le manger et le boire, ça parlait de Christ. Bah oui. Le Seigneur a dit quoi dans Jean 6 ? « Si vous ne buvez de mon sang, si vous ne mangez de ma chair vous ne serez pas sauvés. » C’est ça Moïse. Et les fêtes, il n’y en avait combien ? Sept. Nous sommes dans l’ombre.
Hébreux chapitre 10 verset 1er : « Car la loi qui possède l'ombre des bonnes choses à venir, et non l'image exacte des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices que l'on offre continuellement chaque année, sanctifier ceux qui s'y attachent. »
Car la loi qui possède quoi ?
Et ici l’auteur de l’épître aux hébreux dit que la loi cérémonielle, la loi cultuelle, relative aux cultes possédait l’ombre des bonnes choses à venir. Donc quand vous entendez parler de la loi mosaïque comprenez que Moïse : c’est l’ombre, c’est l’ombre qui a amené les gens à Christ.
L’ombre.
Qu’est-ce qu’on voit dans l’ombre ici ? L’ombre nous parle d’une esquisse. On peut dire en gros pour simplifier les choses : c’est comme une espèce de croquis. C’est un croquis. Un petit dessin qui représente quelque chose. Un croquis, une esquisse, contrairement à une ébauche, c’est vraiment quelque chose qui annonce une réalité, un sujet.
Parlons d’abord des fêtes. Dans les écritures, le nombre 7 qui revient, sept jours de la création ,7 trompettes, 7 fléaux par rapport aux trompettes, 7 coupes de la colère de Dieu. Les 7 fêtes avaient été révélées par le Seigneur à Moïse. Rappelez-vous bien que les fêtes sont rattachées au temps, au calendrier.
Et dans Genèse 1 : 14 Dieu disait quoi ? Qu’Il a créé les deux grands luminaires pour séparer, pour marquer les époques, les temps. Donc Il parlait aussi du calendrier hébraïque, en fait il y en a deux principaux, le premier calendrier : c’est le calendrier religieux. Quand on parle du calendrier, on parle du temps. Dieu est le Dieu du temps. Rappelez-vous bien que nous sommes confinés dans le temps, nous sommes dans le temps, dans un temps, l’âge du règne du péché. Donc Dieu a prévu, Dieu a un calendrier. Et Il a dit à Moïse : « Je vais me révéler aux enfants d’Israël tous les ans pendant la célébration de ces fêtes. »
À chaque fois qu’ils célébraient ces fêtes à des époques bien fixes, c’était Christ qu’ils fêtaient, même s'ils ne le savaient pas forcément. Même Moïse lui-même n’avait pas tout l’éclairage. Et c’était Christ. Et je tiens aussi à souligner que le Dieu de la Bible c’est le Dieu qui aime la fête. Les gens pensent que la vie chrétienne est une vie ringarde, on souffre, on galère, or, on vit, on ne s'ennuie pas. La preuve, avant on allait dans les boîtes de nuit et là, ce soir, on est là, on est plein de vie, on est dans la joie, on est heureux. Qui est heureux ? Vous avez vu tout le temps que l'on a perdu hier.
C’est une parenthèse.
Et la première fête c’est quoi ? La Pâque. Elle était célébrée quand ? Au mois de Nissan. Mars – avril. Le 14 du mois de Nissan.
Seigneur, merci pour ta Parole.
Nous sommes dans Lévitique 23 : « Yahweh parla aussi à Moïse, en disant : Parle aux enfants d'Israël et dis-leur : Les fêtes solennelles de Yahweh, que vous publierez, seront de saintes convocations. Voici quelles sont mes fêtes solennelles. On travaillera six jours, mais au septième jour, qui est le sabbat, le jour du repos, il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucune œuvre, car c'est le sabbat à Yahweh, dans toutes vos demeures. Voici les fêtes solennelles de Yahweh, qui seront de saintes convocations, que vous publierez en leur saison. Au premier mois, le quatorze jour du mois, entre les deux soirs, sera la Pâque à Yahweh. »
Des Saintes convocations donc ce n’était pas tout le monde qui était convoqué, c’était des personnes bien spécifiques.
Il est question du calendrier ici.
Le jour commence quand selon la Parole ? À 18 heures et ça se termine lendemain à 18 heures. Il y eu un soir et il y a un matin et ce fut le jour 1, voilà.
Lévitique 23.
Et là c’est la Pâque. Donc quand ce peuple célébrait la Pâque comme on l'a vu, en fait c'était Christ notre pâque, en fait c’était Christ qu’ils célébraient. C’est pour cela que quand Il est venu, ceux qui croyaient Moïse chez les juifs, ils ont reconnu le Mashiah. Parce qu’Il a dit, Jésus : si vous croyiez en Moïse alors vous croiriez en moi. Donc tous ceux qui ont cru en Jésus quand Il est venu sur terre, c’était des personnes qui croyaient en Moïse, ceux qui n’ont pas cru en lui ils ne croyaient pas en Moïse, ils avaient déformé les écritures de Moïse, notamment les pharisiens. C’est pour cela Nicodème a cru en Jésus, malgré le fait qu’il était pharisien, chef, docteur, parce qu’il a scruté Moïse, il a vérifié et s’est rendu compte que Moïse était l’ombre et là c’est le corps qui est arrivé. Donc il a cru. Voyez ?
Donc la pâque, cette fête a été célébrée comme vous le savez à la hâte. Ils ont mangé cette viande dans Exode 12 à la hâte. Parce qu’il fallait qu’ils quittent l’Égypte. Donc la pâque nous parle de la Croix. Quand ils célébraient cette fête, c’était la Croix. Le sang comme vous le savez devait être mis sur les linteaux des portes. Et l’exterminateur, qui avait été envoyé par le Seigneur, n’a pas pu détruire les premiers-nés des juifs, leurs enfants, parce qu'il y avait le sang sur le linteau. C’est ça la Pâque. Ça veut dire que chaque jour parce que tu pries, parce que tu médites la Parole du Seigneur, parce que chaque jour tu es en relation avec le Seigneur, chaque jour il y a le sang sur toi. Vous comprenez ? Tu n’as pas besoin d’invoquer le sang. Parce que le Seigneur a dit quoi ? Il dit : celui qui boit ce sang-là aura la vie, si tu as la vie qui peut amener la mort chez toi ? La vie détruit la mort. La mort est engloutie par la vie de Dieu. C’est pour cela que Paul dit dans 1 Corinthiens 5 regardez bien on va le lire.
Donc là, on développe d’abord les fêtes rapidement, la typologie ici.
1 Corinthiens 5 :7 à 8 : « Ôtez donc le vieux levain, afin que vous soyez une nouvelle pâte, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été sacrifié pour nous. C'est pourquoi célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de méchanceté et de malice, mais avec les pains sans levain de la sincérité et de la vérité. »
Donc même après la mort et la résurrection de Jésus-Christ, les premiers chrétiens célébraient la Pâque. Mais pas comme à l’époque de Moïse. Pas comme certains chrétiens le font aujourd’hui, on dit c’est la Pâque, on va fêter. C’est tous les jours. Parce que Christ est en nous en permanence. Tous les jours quand tu médites la Parole, quand tu pries, en fait quand tu crains Dieu, tu célèbres la Pâque. Et quand on célèbre la Pâque, l’exterminateur ne peut rien contre nous. Vous comprenez ? Rien ! L’histoire se répète. Quand ce démon, cet exterminateur est arrivé en Égypte il a vu le sang il est passé outre, il est passé par-dessus. Chez toi qui craint Dieu, quand les sorciers, même le diable, décide d’aller détruire ton voisin, il va passer par-dessus ton appartement. Parce qu’il voit que là il y a la Pâque. Et il va se rappeler de l’époque où Jésus l’a vaincu en Égypte sous Moïse, si l’ombre a vaincu le diable là-bas, si l’ombre a empêché l’exterminateur de détruire les gens et le corps maintenant, et la réalité maintenant ? Mes frères, toi tu manges la chair de Jésus-Christ tous les jours en méditant la Parole de Dieu. Donc tu es encore plus protégé que sous Moïse. Dans Psaumes 91 David disait : celui qui demeure sous l’abri du très Haut repose à l’ombre, L’ombre, du tout Puissant.
Maintenant, ce passage pour nous, on est parti plus loin encore parce que, avant c’était sous l’ombre, mais aujourd’hui nous sommes dedans, nous sommes à l’intérieur du Corps. Et nous mangeons le Corps tous les jours. Donc frères et sœurs. Il faut que vous réalisiez les choses. Donc quand tu lis Psaumes 91, on va lire ça, c’était à l’époque où l’ombre protégeait. Mais nous sommes dans le Corps maintenant. Nous sommes non seulement en Lui, mais nous sommes en même temps son Corps. Si l’ombre a tétanisé Pharaon, si l’ombre a fait que l'exterminateur n’a pas pu toucher les enfants d’Israël et maintenant toi qui es devenu le Corps, tu es la main, un autre c’est le pied droit, pied gauche... La Pâque, c’est pour cela Paul dit Célébrons. Vous devez comprendre, la Pâque, c’est la célébration. Il ne faut plus être dans l’angoisse : je n’en peux plus... C’est quoi cette affaire ? C’est quoi cette tête ? Dis à ton voisin : Il faut célébrer.
Célébrer quoi ? La victoire. La protection. Célébrer quoi ? Vous vous rendez compte frères et sœurs ? Chaque jour, chaque jour, l’agneau Pascal on devait le manger, dans chaque famille, donc c’est une fête familiale. Exode 12 le temps nous manque pour lire tout ça. Il fallait un agneau, un agneau, un chevreau de 12 mois. Sans tâche. L’innocence. Et la Pâque justement nous parle de l’agneau. Jean pleure… vous vous rappelez dans Apocalypse 5, il a vu le Père, le Seigneur assis sur son trône. Il entend quelqu’un dire : qui est digne d'ouvrir le livre et d’en ouvrir les sceaux ? Et personne n’était trouvé digne. Jean pleurait : oh on est condamné... Est-ce que vous savez pourquoi il pleurait ? Posez moi la question pourquoi ? Parce que ce livre contenait ton avenir. Donc si personne ne pouvait l’ouvrir c’est que ton avenir était fermé. Donc plus d’avenir, plus d’espérance. Voilà pourquoi les gens se suicident. Jean était dans la dépression, il pleurait. Maintenant un des anciens lui dit : Ne pleure pas ; voici le Lion de la tribu de Juda, Il est capable, Il est digne d’ouvrir le livre et d'en rompre les sceaux. Au lieu de voir le Lion comme on lui a dit quand il ouvre les yeux pour voir il a vu un agneau qui était sur le trône. Au milieu du trône. Il était là comme immolé, il était égorgé : méfie-toi de la faiblesse de Dieu. La faiblesse de Dieu est notre force. C’est écrit. Paul le dit mes amis.
Un agneau... tout le monde l’a minimisé : « L’agneau, il va se calmer, il va se taire... » mais attention ! Il s’est levé devant lui comme une faible plante. Une plante peut être jeune mais très dangereuse. Tout le monde attendait à voir le Lion quand Il est venu lors de sa première venue, mais Il est venu comme un agneau, pas le lion. Satan se dit : « L’agneau, je vais le bouffer ». C’est pour cela, il a commis l’erreur d'aller le porter à la Croix parce que c’est dans le plan de Dieu. Une fois sur la Croix c’est écrit. Une fois que Yehoshua était sur la Croix, l’agneau, Satan a réalisé que son royaume s’est déchiré. Il a envoyé les juifs qui ont dit : « Si tu es le fils de Dieu redescends ». « C’est trop tard, Je suis sur la croix. » Alléluia ! Redescends !  Il dit : « Non ! Je ne redescendrai pas vivant je redescendrai mort, parce que, par la mort, je vais vaincre la mort. »
« Si tu es fils de Dieu, redescends ! parce qu’on souffre, notre maître souffre. » Parce que Colossiens nous dit quoi ? Il a dépouillé les dominations et les principautés Il a triomphé d’elles ? Où ?
Dis à ton voisin : la faiblesse de Dieu. L’agneau de Dieu. Méfiez-vous des petits. Ils peuvent être dangereux. Méfiez-vous des femmes. Il y a femme et femme. Quand une femme est habitée par le Dieu tout puissant elle devient la femme Samaritaine.
C’est pour cela que Paul dit : il n’y a ni juif ni grec ni homme ni femme si quelqu’un est habité par l’agneau. Il est venu. Vous voyez la Pâque, ça c’est la pâque Yehoshua, l’agneau. Il dit un jour : «  Je vais rentrer dans Jérusalem. » Pierre dit : « Je vais trouver des chevaux. » « Allez me trouver un âne. » Le petit d’une ânesse. « Amenez-moi cet ânon ». « Tu vas faire la guerre sur un ânon ? » L’ânon, il boude, il est têtu. « On dit que le cheval est équipé pour la bataille, toi tu vas établir ton royaume assis sur un ânon, sur un âne, sur une ânesse. Jamais. » Dis à ton voisin : la faiblesse de Dieu. Dis à ton voisin la Pâque. Vous voyez ? Il fallait d’abord qu’Il livre une bataille spirituelle assis sur un ânon et ensuite revenir sur un cheval pour mettre fin à la zizanie, lors de sa seconde venue. Frères et sœurs. Vous voyez la Pâque ? La Pâque, ce n’est pas donné à tout le monde. Ta force vient de la Pâque. Jésus dit quoi ? La Bible dit que nous sommes en Jésus et Jésus est en nous. Comment quelqu’un peut être en toi et toi tu es en lui ?  Tu es dans une bouteille la bouteille est en toi c’est comment ?
Tu as mangé l’agneau et le lion t'a avalé. Donc Jésus est en toi et Jésus est sur toi.
« Les démons viennent m'attaquer... je suis fatigué... » Arrêtez de vous lamenter toujours. Moi je ne me tracasse pas même quand c’est Satan qui vient. Je me lève : tu as été vaincu. Moi je viens de manger l’agneau. Je viens de méditer, je viens de prier. Ben alors !
C’est ça l’agneau. La pâque. Le 14 du mois de Nissan. Le premier mois du calendrier religieux. Vous voyez la primauté ? Dieu avant de faire quoique ce soit, Il veut d’abord te délivrer. C’est ça la pâque.
Tous ceux qui avaient mangé l’agneau ont traversé la mer. Et je vais vous dire une chose selon Exode 12. Jésus est trop fort. Quand ils ont mangé l’agneau qu’est-ce qu’ils ont fait ? C’est écrit, ils ont dépouillé même leurs voisins égyptiens. Ça veut dire que l’or qui vient d’Afrique est parti jusqu’en Israël. Les Égyptiens eux-mêmes amenaient des objets en or, en argent. Posez moi la question pourquoi ? Parce qu’ils ont mangé l’agneau. C’est-à-dire là, tu vas dépouiller les gens pas financièrement. Les gens qui sont forts avec les dents, les griffes. Tu n’as pas à parler, ta présence seulement c’est fini, c’est réglé. Je vous dis. C’est fini, c’est réglé, dit à ton voisin : c’est réglé. Au nom de Yehoshua, ça change le pays, c’est la délivrance au nom de Yehoshua. Je prophétise Congo RDC fini. La zizanie c’est fini. Au nom de Yehoshua je prophétise. Vous avez vu si c’était une vipère on allait dire la vipère va nous défendre. Et on dit c'est l'agneau qui va vous porter mais il est faible. Il est jeune, c’est celui qu’il faut prendre. Nous on s’attend à ce que soit quelqu’un de très grand, très riche, vienne pour nous donner l’argent, David et Goliath c’est écrit non ? Tout le monde le méprise, ah le petit, l'agneau.
Deuxième fête, c’est laquelle ?
Pains sans levain à Yahweh. Le levain représente le péché. C’est le quinzième jour de ce mois pendant sept jours les juifs devaient manger du pain sans levain. Et là c’est aussi Christ. C’est pour cela que dans Jean chapitres 18 / 19, Pilate a examiné Jésus. On l’a vu hier. Il l’a examiné sous toutes ses coutures et n’a trouvé aucune tâche. Rien à lui reprocher. Même sa femme a eu des songes, des cauchemars, elle dira à son mari : «  j’ai souffert pendant la nuit à cause de ce juste » parce que Christ était sans levain.
Avant cette fête, les juifs devaient vraiment veiller à ce que même pas une graine de levain ne se retrouve dans leur maison. Ils balayaient tout, ils renversaient toute la maison parce qu’il fallait vider la maison du levain. Parce que Dieu n’aime pas le mélange. Le levain c’est le péché. Le Seigneur disait aux apôtres : Méfiez-vous du levain des pharisiens et des scribes. Le levain c’est le péché, c’est aussi les fausses doctrines. Pas de mélange, le pain sans levain. Et ce pain c’est Christ, c’est son corps, c’est la même chose, c'est la suite de la pâque. Son corps. Et c’est pour cela dans un Jean 6 le Seigneur dit qu’Il est le pain qui descend du ciel. Et je vous dis ce qui a maintenu les hébreux en vie dans le désert c’est la manne. Le pain des grands. La manne. Ce qui va te maintenir pendant la traversée de cette période difficile, c’est la Parole pure. Sans compromission. Pas de compromis. Même s’il faut que tu te retrouves seul, acceptes-le. Mais il ne faut jamais compromettre le message que le Seigneur t’a donné. On n’a pas besoin d’amis, on a besoin de l’obéissance, du Seigneur, de sa compagnie, c’est ce qui nous intéresse, le reste, que les gens nous aiment ou pas, ce n’est pas mon problème, garde toi pur. Si Paul, Pierre, Jacques et Jean ont marqué leur génération c’est parce qu’ils avaient un message pur, pas de mélange. Ça c’est ma prière tous les jours Seigneur jusqu’à la fin de ma vie terrestre je ne veux pas mélanger ta Parole, jamais.
Il y a des endroits, nous sommes parti prêcher, les autorités nous ont accueilli, on est arrivé, on a dénoncé le mal, après des gens ne voulaient plus nous inviter, mais ce n’est pas mon problème. Je commence d’abord à dénoncer la polygamie devant l’autorité en question, comme ça les gens vont voir que je suis imputrescible jusqu’à la fin de ma vie. Pas de corruption, on commence par là. « Et frère Shora on va aller manger dans un restaurant. » « Non. Laisse-moi avec le message jusqu’à la fin. » Je vous dis. C’est une parenthèse. Aujourd’hui je crois que certains pays africains pourraient être restaurés avant que Yehoshua ne revienne même s’il y aura le chaos quand même mais il faut des hommes et des femmes intègres. C’est ce qui manque. On leur brandit un bout de pain et ces Bishop perdent le verbe. Le pain sans levain. Où est parti le pain sans levain ? Cette fête. Dieu me saisit pour parler autrement. Pain sans levain.
C'est le pain sans levain qui produit le réveil. Aujourd'hui ils se masturbent, aujourd'hui ils volent, aujourd'hui ils sont dans la compromission, ils ouvrent des sites Internet, mais c'est la confusion. Il y a le levain partout ! Pas de guérison, pas délivrance, pas de restauration, pas de réveil pourquoi ? Parce que leur pain est rempli de levain. Paul dit dans 1 Corinthiens 5 : « Christ est notre pâque, Il est sans levain. » Je me détache personnellement des gens qui ne veulent plus se sanctifier, quand je vois quelqu'un qui ne veut pas se sanctifier, je dis : je ne peux plus, je ne te condamne pas, mais on se sépare même si je te connais depuis 50 ans, 60 ans... 90 ans... ce n’est pas mon problème. Que tu sois ma mère, mon père, ce n’est pas mon problème. Quelqu’un de ma famille s’est remarié jeudi, je ne prends pas part à ce mariage. Alors cette affaire. Famille ou pas, ça ne m’intéresse pas. Pas de mélange.
Je dis même à mes enfants : pas de copinage avant le mariage. Jusqu’au mariage pas de bisous, ça n’existe pas. Sans levain : la virginité. À 11 ans beaucoup de gens perdent leur virginité. Tu vas épouser une femme il y a déjà au moins 40 hommes qui sont passés dessus. Après on s’étonne que les gens aient des problèmes. Les hommes, c’est pareil.
Et là c’est la pureté cette fête. La pureté. La Pâque te délivre du péché. Tout de suite après c’est la sanctification ; c’est ça Christ. Je dis aux jeunes : vous habitez ensemble et vous ne voulez pas marier, vous êtes dans la compromission. Ils prêchaient la Parole. Je disais à un couple : vous vivez ensemble : pêché et vous annoncez la Parole mais vous avez quel témoignage ? Dans cette génération c’est une telle compromission. Les gens sont tellement corrompus. Le jugement sera terrible, parce que l’enseignement ce n’est pas seulement didactique c’est ta vie qui doit enseigner les autres. Ta vie. Ce n’est pas l'enseignement didactique qui va changer les gens, c’est la vie qui change. Les gens t'observent, les gens voient ton caractère, les gens voient ta manière de faire les choses, c'est ça qui va toucher les gens. C’est ça l’enseignement qui doit être d’abord prodigué aux gens. L’exigence.
La Croix, tu passes par la Croix, la Pâque tu es libéré, c’est ça Christ. C’est la naissance, c’est la délivrance, c’est la restauration. C’est la rédemption. Mais tout de suite après, c’est l’expérience de la sanctification. Donc la fête des pains sans levain est la conséquence de la Pâque. On ne peut pas se débarrasser du levain sans la puissance que la Pâque te donne. Il est impossible de se sanctifier sans avoir été au préalable justifié par le Seigneur. Donc la sanctification est la conséquence de la justification. Dieu te justifie et Il te donne les moyens pour te sanctifier.
C’est pour cela personnellement je ne suis pas mieux que les autres parce que je refuse la compromission. J’estime qu’un prédicateur ne doit pas aller se retrouver, surtout un pasteur, chez les femmes, des jeunes femmes, en train de papoter, papoter, papoter chez les femmes ou appeler des jeunes femmes pour papoter, pour raconter des histoires. Je dis : ça, c’est pas correct. On me dit : non tu es dur. OK faites votre vie, je fais aussi ma vie. Ce n’est pas possible.
Rappelez-vous bien Christ notre Pâque, tous les jours nous mangeons la pâque et tous les jours nous sommes sanctifiés. Donc quand j’entends les gens dire qu'ils aiment quand même le Seigneur… Non, aimer le Seigneur c’est accepter de marcher selon sa volonté. Donc on ne peut pas dire qu’on aime le Seigneur et être dans le péché, ce n’est pas possible. Consciemment ? Non.
Vous voyez mes amis dans les fêtes de la Yahweh, nous avons l’expérience de la vie chrétienne révélée à Moïse sous la forme de l’ombre.
Je vois des jeunes, ils sont là, ils ont l’appel, ils sont perturbés, ça coure à gauche à droite, mais ils veulent quoi ces générations ? Ils veulent quoi ? Ça ment facilement.
Si vous n’avez pas compris l’ombre, comment voulez-vous comprendre le Corps ? Yehoshua. C’est le pain qui va t’apporter la vie, le pain apporte la vie, mais si le pain est mélangé avec le levain c’est fini, contaminé. Un pain contaminé produit des chrétiens falsifiés, des chrétiens tronqués, des chrétiens déformés. Donc un pain mélangé avec du levain, c’est un pain qui produit des fausses doctrines et les fausses doctrines donnent naissance, produit des faux chrétiens. Et c'est ce que nous avons aujourd’hui. Des gens qui commencent leurs églises, leurs ministères sur la rébellion. Le pain mélangé. Tout est mélangé ça produit quoi ? Il n’y a pas la vie. Et les gens veulent la vie. La vie. Frères ! Dieu est juste. Dieu a des principes.
Paul reçoit son appel ailleurs mais il est parti demander la prière des gens qui étaient là avant lui. Ce sont des gens qui allaient marquer leur génération parce qu’ils avaient des principes, ils avaient le pain pur. Aujourd’hui le pain est tellement mélangé avec du catholicisme Romain, avec ces églises dites "de réveil" où les gens… excusez-moi mais Dieu me saisit pour parler, pour que vous compreniez le message, c’est un message mélangé tronqué, ça parle un peu de sanctification et tous les chrétiens : oui il prêche la sanctification, mais vous ne savez pas ce que c’est la sanctification mes amis. Ils prêchent la sanctification, mais ils collaborent avec des pasteurs voleurs ! Mais vous êtes envoûtés ! Dans cette génération pratiquement tout le monde est envoûté, c’est pas possible. Où est le pain sans levain aujourd’hui ? Où est le pain, ce message qui secoue les gens quand ils entendent ce son là. Ça couche ensemble, copains-copines et ça va prier. Ça va chanter. Je ne prêche pas pour remplir les bâtiments. Je ne prêche pas pour avoir de l’argent, pour dire : venez soutenir le ministère. Ça ne m’intéresse guère mes amis. Ce n’est pas le message. Mais vous savez il parle de la sanctification. Il parle de la sanctification. Prophète ? Il est sur tapis rouge. Prophète ? Tapis rouge ? Non mais vous êtes envoûtés. Quelqu'un dit : Je vais aller voir ce monsieur parce qu’il a l’onction mais il n’a pas les fruits de l’Esprit comment il peut traiter les affaires comme ça avec les gens qui se rebellent contre lui. J’ai dit : qu’il vienne ici je vais le chasser moi-même. Il ne faut pas rigoler. J’ai dit : qu’il vienne. Parce que vous avez connu les pasteurs qui vous caressent dans le sens du poil, voilà pourquoi beaucoup meurent et vont en enfer. En enfer, ils pleurent, ils disent au Seigneur : Renvoie nous là-bas on va tout régler, c’est trop tard. Parce qu’on vous a nourri avec du pain rempli de venin, rempli de levain, rempli de saletés.
Où sont les apôtres véritables ? Où sont les prophètes aujourd’hui ? Ils sont où ? Les gens vont en enfer remplis de démons, possédés par toutes sortes de choses.
Vous avez vu Jésus Christ s’asseoir sur un trône dans un bâtiment d’église ? Sur un trône ? Vous avez vu Jésus Christ, mes amis, dire aux gens : « apportez-moi votre dîme sinon vous serez maudits ? » Vous avez vu ça ? Vous avez vu Jésus-Christ aller prendre des photos avec des stars de ce monde pour mettre ça sur Internet ? Dire qu’Il est leur fan ? Mais vous voulez aller dans quel ciel ?
Une femme est venue la dernière fois : « cette Parole est puissante », j’ai dit : viens me voir au bureau. On est parti pour discuter. Alors c’est comment ? « Pries pour moi, mon mari est parti ça fait six mois on s’est marié on était chez une prophétesse ivoirienne. Six mois après il est parti ». Dieu me dit : Il faut lui parler bien comme il faut. Parle-lui. Je lui dis : « cet homme, est-ce qu’il est vraiment ton mari ? » « En fait il s’est marié deux fois. » J’ai dit : « tu es une voleuse, tu as volé le mari de quelqu’un. La première femme c’est ça sa femme. » « Mais il s’est déjà remarié depuis longtemps. » « Ce n’est pas mon problème, c’est ce que la Parole dit. »
Voilà pourquoi vous allez en enfer dans vos "églisettes". Quand on vous dit : construisez des autels où on sacrifie des animaux comme à l’époque de Moïse 300, 400, 500 euros. Voilà vos églises. Quand les jeunes viennent me voir « vous habitez ensemble ? Vous êtes dans le péché. » « On ne couche pas ensemble ». Ce n’est pas mon problème. Vous secouez le drapeau rouge devant le taureau. Quand vous allez... Vous accusez le diable à longueur de journée et les gens qui vous voient dans le péché comme ça, ils n’ont pas besoin de savoir que vous ne couchez pas ensemble. Ils sont dans les églises, ça prêche. Vous êtes un mauvais témoignage. Vous faites honte au Seigneur.
Des maris pasteurs, ils sortent de la maison, ça laisse les enfants seuls, ça va traîner de maison en maison pour aller manger, courir après des gens qui ont des entreprises pour avoir des billets de banque, pour avoir quelques euros. Ils se disent pasteurs, vous vous moquez de qui mes amis ? Où est le pain sans levain ?
« Mon frère, pries pour moi, j’ai du mal à me passer de la masturbation... » Tu fais Dieu menteur, Dieu quand Il délivre quelqu’un, quand la personne mange la Pâque tous les jours, tu manges la pâque, tu as la force pour manger le pain sans levain, parce que le pain sans levain c’est la sanctification, tu ne peux pas te sanctifier, si tu ne te nourris pas de la pâque. La pâque c’est Jésus qui vient et qui dit : C’est moi, Je te justifie. Non seulement Je te justifie mais Je te donne les moyens pour te sanctifier. Sinon, nous autres, on aimait les femmes, la chair elle aime les femmes. Sinon tous on aurait des enfants à gauche à droite. Mais si on lutte, ce n’est pas parce qu’on n’est plus fort que vous, c’est parce que Dieu nous donne la force pour manger ce pain sanctifié. Frères et sœurs au nom de Yehoshua. C’est ça la fête des pains sans levain : c’est la sanctification. C’est de l’expérience, ce n’est pas des histoires, c’est du vécu. C’est du vécu.
Voulez-vous que je parle encore ?
On me dit : « Frère, enseigne-nous. Frère nous voulons recevoir du Seigneur, la Parole. » Oui. Je ne prépare rien à l’avance. Dieu me dit : « Ouvre ta bouche, à chaque fois je vais la remplir ». Et quand le Seigneur commence à parler au cœur, ça lutte, il y a une force là-dedans. Lutte. On veut avoir de grands ministères soi-disant, on veut marquer sa génération, on veut le réveil, on les lit les hommes de réveil, les hommes et les femmes de réveils, qui ont marqué leur génération des hommes et des femmes que Dieu a utilisé. Ce sont des hommes et des femmes qui étaient consacrés. Sans la consécration il n’y a pas de résultat.
Les gens disent : la grâce, la grâce, la grâce. La pâque c’est la grâce. Ça c’est la grâce. La sanctification, c’est les œuvres de la grâce. Le pain sans levain, ce sont les œuvres, c’est une œuvre qui découle de la grâce. Et Dieu dit : pendant sept jours il fallait célébrer cette fête. Vous la voyez, le chiffre 7 est celui de la perfection. Sept jours. Sept jours. La boucle était bouclée. Sept jours pour remporter des victoires.
Qui veut remporter des victoires ? Il y a un prix à payer. Je vous dis.
Il y a quelqu’un qui me racontait. Ce n’est pas pour parler de moi, comprenez, je prends mon témoignage pour vous dire que ce que je prêche c'est ce que je vis depuis des années. Ce que je vis c’est ce que je prêche. J'ai fait un songe ce matin. Quelqu’un est venu me voir avec son disciple, un docteur. Il me dit : « tu as parlé en langue devant tout le monde, je veux te confronter, viens on va faire une confrontation publique. » Je pose la question à son disciple : est-ce que tu es chrétien, tu as Jésus avec toi ? Il me dit : non. Je les chasse tous les deux. Et ensuite je fais des recherches sur Internet, dans le songe, sur ce docteur et je tombe sur ce site, il y avait sa photo, une grande photo. Et il y avait des titres qu’il s’était lui-même octroyé : Grand docteur, celui qui corrige tout le monde, celui qui enseigne tout le monde. Et dans le songe je me suis retrouvé dans son assemblée, il y avait beaucoup de monde. Et je lui dis : je viens pour la confrontation. Viens amène-moi un aveugle de naissance, si ton Dieu le guérit, je le servirais. Si c’est mon Dieu qui le guérit, Yehoshua alors tu le serviras. Il a quitté son bâtiment d’église, il s’est sauvé, il s’est enfui. Il me regarde de loin et j’ai commencé à dire à son assemblée : c’est un faux docteur. Et toute cette assemblée est venue me voir pour me dire : « Frère, on veut être enseigné ». Et je me réveille et avant ça je dis : je ferme son ministère. Le Seigneur dit : « ce que vous fermerez sur la terre la haut ça sera fermé. Ce que vous délierez là-haut sera délié, ce que vous lierez là-haut sera lié. » Et je me réveille avec ça. Et le Seigneur me dit : là, tu vas commencer à fermer des choses maintenant. À déclarer des Paroles pour que l’ordre revienne. J’ai dit : Seigneur là c’est chaud. Il y a trop le bazar. On fait Dieu menteur. On dit : Où est Dieu ?
Frères, tous les jours je dis au Seigneur : si je ne peux pas expérimenter ce qui est écrit, j’arrête. Ça ne sert à rien. Si je ne peux pas expérimenter la sanctification à quoi bon prêcher ? Honnêtement. Ça devient de la religiosité. On devient des hypocrites. On dit : Dieu est bon, alors qu’on n’a pas expérimenté sa bonté. Dieu guérit, alors qu’on n’a pas expérimenté la guérison. Moi, aller voir un médecin ça ne m’intéresse pas. Ça c’est ma foi. « Tu as besoin de mon corps pour te servir, je te le donne. Donne-moi la santé. » C’est comme ça. Si je dois partir après je pars. Ce n’est pas mon problème. Donne-moi la santé et je vais te servir. Et Dieu guérit. Donc je peux parler de la guérison parce que je vois comment il me guérit. Tu prêches la guérison et à chaque bobo médecin, médecin. Tu vas parler de quel Dieu qui guérit maintenant ? Vous êtes des menteurs ! Vous parlez du Dieu qui pourvoit et vous êtes les premiers à savoir qui donne quoi pour pouvoir faire des calculs pour payer ci, payer ça. Ce n’est plus la foi, ce n’est plus Dieu ça, frères. Donc quand je vois ces chrétiens tous les dimanches se faire du mal parce qu’ils ont du mal à vivre la présence de Dieu. Vous souffrez pour rien ! Autant rester chez vous. Parce que si je dois galérer pour que Dieu vienne quelque part, ça ne m’intéresse pas. Parce que sa Parole dit : Là où deux ou trois s’assemblent, Je serai là. Il n’a pas dit : là où deux ou trois sont en train de faire de longs jeûnes. Ce n’est pas ça. Le problème c’est qu’on fait Dieu menteur, on a créé notre propre  religion. C’est l’homme. Voulez-vous que je parle encore ? Dieu est bon, en tout temps.
J’ai l'impression que vous m’en voulez... De toute façon je n’ai pas le choix. Vous voulez être enseignés non ?
Troisième fête : Prémices. C’est le dimanche que cette fête était célébrée. C’est-à-dire après le shabbat, toujours au mois de Nissan. Les prémices nous annoncent la résurrection. 1 Corinthiens 15, à partir du verset 20. Christ est les prémices de tous ceux qui sont endormis. C’est-à-dire morts. C’est la fête des premiers fruits. Les prémices. La résurrection. Et effectivement Yehoshua est ressuscité juste à la fin du shabbat, le samedi soir vers 17 heures 30, 18 heures lorsque le shabbat finissait et que le dimanche commençait. Conformément à Moïse. Les prémices.
Regardez frères et sœurs c’est magnifique. La pâque, vous ne pouvez pas connaître les prémices, expérimenter la résurrection, sans la mort, or la Pâque c’est la mort. C’est la Croix. Vous ne pouvez pas expérimenter la sanctification sans la crucifixion de la chair, sans la mort par rapport au péché. Et c’est la Croix qui tue la chair, c’est la Pâque. Tous les jours… moi le premier parce que la chair veut pécher. Et la puissance de la chair c’est la Croix. Comment ? Dis au Seigneur : Tous les jours, Seigneur crucifie ma chair, avec ses passions. Fais taire ma chair. Et là tu vas expérimenter la sanctification et, après la sanctification, la résurrection. Ça s’enchaîne comme ça, mort, sanctification, mort sanctification, résurrection, mort. La résurrection. Donc quand les enfants d’Israël fêtaient cette fête, ils fêtaient la résurrection d’abord de Yehoshua et notre propre résurrection. 1 Corinthiens 15, 20 à 29.
Qu’est-ce que la résurrection ? 1 Corinthiens 15 nous dit quoi ? Que la foi et l’Évangile sont basés sur la résurrection de Jésus-Christ. Qu’est-ce qui fait que nous, chrétiens, nous avons de l’espoir, de l’espérance ? Nous croyons que Jésus-Christ est mort et ressuscité. Contrairement à d’autres religions. On va parler de Bouddha, il a atteint le Nirvana, bon mais on ne sait pas où se trouve son corps, sous terre... Les autres prophètes, ils sont morts. Mais Christ est mort et ressuscité. Du coup nous avons l’espoir. Du coup les vrais chrétiens n’ont pas peur de la mort, parce qu’ils savent qu’ils vont être ressuscités. La résurrection. Ça paraît anodin pour nous. Les païens, ils ne savent pas où ils vont, ils sont angoissés quand ils entendent qu’ils ont une maladie incurable. Vous voyez comment ils réagissent. Mais logiquement un vrai chrétien, il va dire quoi : « Seigneur, si mon temps est venu que ta volonté soit faite. » On dit : là il est dans la dépression. « Non Monsieur le médecin, je ne suis pas dans la dépression, je rentre bientôt à la maison si mon Père le veut. » Voilà !
C’est pour cela Paul pouvait dire : j’ai combattu le bon combat. J’ai achevé le la course et j’ai gardé la foi. Nous savons où nous allons. Les autres ils ne savent pas. Vos voisins ne le savent pas. Ils sont en train de mourir, ils vieillissent mais ils ne savent pas où ils vont. Nous nous savons où nous allons. Notre citée est céleste. Pour avoir vécu des expériences après la mort, je vous assure frères, il y a une vie. Il y a une vie après la vie. Plusieurs fois. Arrivé là-haut ils sont tous là. Alléluia, gloire à Dieu ! La résurrection. On n’en parle plus dans les assemblées. On nous prêche la terre, on amasse. Mais non, pour s’en débarrasser c’est compliqué. J’ai tellement travaillé dur. Tout ça. Tout ça c’est quoi ? La fumée, la poussière...
Quatrième fête c’est laquelle ?
La Pentecôte, 50 jours après la Pâque. Et c’est exactement ce que le Seigneur a fait. Quand Il est ressuscité, Il est resté combien de jours sur terre ? 40 jours. Et l’Esprit est descendu combien de jours après ? 10 jours après que Christ soit monté au Ciel. Donc ça fait en tout 50 jours. Comme c’était écrit. Tout a été respecté.
Et la Pentecôte c’est quoi ? C’est la fête des semaines, la moisson, la Pentecôte : c’est l’effusion de l’Esprit. La Pentecôte, c’est la célébration de la Torah. Ça c’est la gloire qui est manifestée. L’Esprit qui avait été ôté quand Adam a chuté, l’Esprit en question est revenu avec force, pourquoi ? Parce qu’il y a la Pâque, la clé de la Pentecôte c’est la pâque. Ça veut dire quoi, mes frères et sœurs ? Chaque jour nous devons expérimenter la Pentecôte. Donc l’église est née lors de la Pentecôte, le jour de la Pentecôte. La Pentecôte c’est la gloire, c’est le feu. C’est pour cela que des langues de feu se posèrent sur chacun d’eux. Des langues de feu. Le feu est tombé du Ciel et quand le feu tombe sur  toi, tu ne peux que prophétiser, tu ne peux que parler en langue, tu ne peux que chanter, tu ne peux qu’annoncer la Parole de Dieu, frères et sœurs. Voilà pourquoi ils étaient dans la chambre haute parce qu’ils étaient dans la peur, dans la crainte d’être arrêtés par les juifs, ils étaient peureux. Mais quand le feu est tombé, l’audace est venue !
Celui qui est saisi par la Pentecôte, même si tout le monde est contre lui, il ne va même plus s'arrêter sur les gens, plus personne ne va le comprendre, parce que tu es saisi par la Pentecôte. La Pentecôte c’est quoi ? C’est le vent. Il y eut un vent, le vent d’une tempête, la Pentecôte c’est la tempête, mes amis, c’est la tempête. Quand il y a une tempête, rien ne résiste. Le réveil c’est la Pentecôte qui descend dans toute sa force, ça déracine tout. Et c’est ça. C’est ça mes amis que Dieu voulait enseigner par Moïse. Quand le feu est descendu. Même Marie est descendue dehors.
Et avant que Yehoshua ne revienne, Il a dit qu’Il va répandre l’Esprit. L’Esprit est répandu tous les jours depuis 2000 ans. Jusqu’à l’enlèvement de l’église, jusqu’à ce que Christ revienne physiquement. Donc ça veut dire quoi ? Là ce qu’on a vécu, ce qu’on vit cette semaine, cette gloire qui se manifeste, ce n’est que le début. Le Seigneur dit : « une effusion puissante que Dieu va déverser sur son peuple » mes amis, et ça va encore envoyer des gens en mission dans plusieurs contrées des nations pour aller évangéliser. Je vous dis. Je vois déjà des femmes saisies par la Pentecôte qui vont aller prier pour les handicapés dehors, je vois des gens. Je vous dis. Je vois des jeunes, je vois des moins jeunes saisis autrement. Je vois même des prédicateurs que j’ai formés par la grâce de Dieu ici. Je vais vous dire une chose, ce vent que Dieu déverse, beaucoup de ceux qui sont avec nous depuis des années sont passés à côté. C’est une nouvelle saison, c’est une nouvelle race, ce sont des gens qui se disent : même si j’enseigne, je veux m’inscrire à Didasko, je veux écouter la Parole. Ce sont des gens que Dieu a destiné pour marquer cette génération-là. Ils reçoivent une grâce nouvelle, une onction nouvelle, un feu nouveau, ils reçoivent un impact, une autre manière d’enseigner la Parole, d’enseigner la Parole de Dieu, une autre manière d’intercéder, une autre manière de proclamer l’Évangile du retour du Mashiah.
Et vous savez comment ils sont oints par Dieu ?
Ce n’est pas avec une fiole, c’est avec la Corne. L’autorité gouvernementale. La puissance de la résurrection. Dieu va se servir de toi jeune fille pour aller parler aux jeunes garçons, parler aux jeunes filles, aller leur partager l’Évangile de Christ. Les gens se moquent de toi n’est-ce pas ? Parce que la Pentecôte arrive. Les gens se moquent de toi, tu as souffert, tu pleures, c’est parce que tu as mangé la Pâque, tu as mangé les herbes amères, parce que tu souffres. Alors la Pentecôte, la puissance de la résurrection de Dieu...
Le Seigneur dit : ce n’est pas dans les discours qu’Il veut toucher davantage les gens, c’est la démonstration. Rien que ta présence, dans certains endroits, ta présence seulement il y a des gens qui seront convaincus du péché. Pourquoi ? Parce que tu passes par la Pâque, tu passes par le pain sans levain, la sainteté de Dieu en toi, tu vas dégager la sainteté de Dieu tellement. Quand tu vas seulement apparaître et les gens vont dire : « Tu as changé qu’est-ce qui t’est arrivé ? » « Tu dégages une sainteté qui nous fait peur. » Même tes vêtements, comme l’habit que Paul portait, les mouchoirs qui avaient touché son corps, tellement que Paul dégageait la sainteté de Dieu, le feu du réveil.
La Pentecôte, c’est la Gloire, c’est l’Esprit, c’est la colonne de feu qui accompagnait les enfants d’Israël dans le désert dans leur marche. L’Esprit de Dieu. Yehoshua, la Pentecôte, la Pentecôte, Pierre prêche chez Corneille, le feu tombe. Pierre annonce la Parole, le feu tombe. Tous ces gens ils ont été accompagnés par la Pentecôte tous les jours. Ce n’était pas des religieux. Tous les jours ils avaient une expérience avec le Seigneur. Tous les jours, ils vivaient des choses terribles.
Et notre génération où la technologie fait des dégâts, où la technologie devient tellement une divinité mes amis. La science on peut soigner toutes sortes de maladies. Et Dieu va démontrer sa puissance mes amis avec juste une parole de ta part des maladies incurables, des choses vont se restaurer, des organes défectueux vont commencer à se restaurer, juste parce que tu as dit  « Seigneur, au nom de Yehoshua, je proclame la guérison dans ce corps. Je proclame la restauration dans ces corps malades. Au nom de Yehoshua ! » Juste ça.
C’est pour cela ceux qui vont être accompagnés par Dieu, ceux et celles que Dieu va utiliser, passent par de grands brisements. Ils passent par de grands brisements...
La Pentecôte, mes amis, 50 jours après, le feu le feu tombe. Et les juifs célébraient cette fête aussi. En fait, la Pentecôte c’était la célébration de la Torah. La Torah c’est la loi. Sans le Saint Esprit tu ne peux pas comprendre la Parole écrite. C’est pour cela le Seigneur a prévu la Pentecôte, Dieu ne veut pas des enseignants théologiques. Il ne veut pas des théologiens. Dieu veut des gens saisis par l’Esprit et qui vont ouvrir leur bouche et Dieu va la remplir. Ce sont des oracles qui vont sortir. Les gens verront que quand tu prêches ce n’est plus toi. Et les gens vont dire « là je me repens. Là on se repent. Là on se repent. » Avant que tu n’arrives les gens vont se sanctifier eux-mêmes. Tu vas être précédé. C’est ça la Pentecôte. Précédé. Quand les gens vont t’approcher ils vont dire : « Mais il est grand. La présence de Dieu l’accompagne, la puissance de la résurrection, le Saint Esprit. »
L’Esprit. Il fallait d’abord expier le péché des gens avant que la Pentecôte n’arrive. Le Saint Esprit. Et Il continue. Il y a sept fêtes.
Le premier du septième mois. Vous avez la fête des trompettes. La fête des trompettes.
Là c’est le calendrier civil. Et le dix du septième mois, la trompette vous savez ce que c’est ? La fête des trompettes. Elle préfigurait le rassemblement futur d’Israël sur la terre d’Israël, donc des juifs et aussi l’enlèvement de l’Eglise. A la septième trompette. Le premier du septième mois.
Et le 10 de ce septième mois, c’est la fête de Yom Kippour. Et c’est là que commençait officiellement le calendrier civil. Le 10 du septième mois lors de la fête des expiations. C’est ce qu’on appelle la fête Yom Kippour. "Kippour" c'est le grand pardon et "Yom" c’est le jour. Le jour du grand pardon. C’est le 10 du septième mois. C’est officiellement pendant cette fête que le calendrier civil commençait. Le dix du septième mois.
Et la dernière fête : c’est la fête des tabernacles. C’est le Royaume. La septième fête. Alors bien sûr la fête des trompettes, comme vous le savez, c'est Yehoshua qui va faire retentir la trompette qui va nous faire partir au Ciel. Et c'est cette trompette qui a fait monter Jean au Ciel. Apocalypse 1, Jean a entendu la voix de Yehoshua comme une trompette. Il est parti. Donc bien sûr la fête de Yom Kippour vous savez que c’est le sacrifice des expiations. C’est ce que Christ a accompli. Le 10 du septième mois, le jour de la fête de Yom Kipour, c’est le seul jour de l’année où le grand prêtre entrait dans le Saints des saints. Et qu’est-ce que Yehoshua a fait quand il est monté au Ciel ? Il est entré dans le Saint des saints avec son propre sang. Donc cette fête aussi a été accomplie en Christ, par Christ. Et une fois qu’Il a mis son sang dans le Saint des saints au Ciel. Il a obtenu pour nous la rédemption éternelle et aussi le Saint Esprit qu'Il a déversé sur nous le jour de la Pentecôte.
Donc après la Pentecôte, la dernière fête c'est les tabernacles. Donc c’est le Royaume. Le millénaire. C’est pendant cette fête que les hébreux vivaient sous des tentes, pour se rappeler de leur délivrance en Égypte donc c’est le royaume.
Maintenant pendant Moïse, il y avait aussi d’autres aspects de Christ qui étaient là mais qui étaient cachés je dirais. Il y a aussi le Rocher. 1 Corinthiens 10 : Christ, le Rocher qui a abreuvé les enfants d’Israël dans le désert. Paul le dit clairement c'était Christ. Donc Jésus était tout le temps là. Le grand prêtre Aaron était un archétype de Christ qui est le grand prêtre selon l’ordre de Melchisédek.
Les offrandes, il y en avait plusieurs. L’holocauste, Christ. Le sacrifice parfait. L’holocauste était le sacrifice le plus élevé parce que c’est le sacrifice qui était entièrement consumé par le feu. Donc vous notez Lévitique chapitre 3 et Lévitique chapitre 7 pour méditer à la maison. Vous avez aussi, pendant l’époque de Moïse, donc l’âge de la loi, l’offrande de remerciements ou d’action de grâces. Vous vous rappelez non ? Donc vous lisez aussi à la maison Lévitique chapitres 3 et 7. Chapitre premier aussi vous le lirez.
Alors l’offrande d’action de grâces, de remerciements, shelem en hébreu dont la racine et Shalom c’est l’offrande de paix. Ça préfigurait l’œuvre de la Croix. Et précisément le repas du Seigneur. Pendant ce sacrifice on amenait un agneau ou un bélier, le prêtre prenait l'épaule, le prêtre qui est en exercice, prenait l'épaule et la poitrine. Dieu ne prenait que la graisse qui était brûlée au feu. Et la personne qui a amené l’animal prenait le reste. C’est le repas du Seigneur. Donc Dieu participe et nous participons aussi.
Il y a tellement de choses à dire par rapport à la loi, donc il faut plusieurs mois, je vais essayer après cette formation de faire des émissions là-dessus. Il y a même des métaux qui étaient utilisés. L’argent, l'or le côté royal de Yehoshua. La royauté. Et le pectoral. On en a parlé. Les 12 pierres qui étaient là. Sur la poitrine du grand prêtre. C’est Christ qui porte notre charge. En fait, tes problèmes sont en permanence exposés devant le Père par Yehoshua homme. Donc tu n’as pas à t’inquiéter. La situation pour tes enfants, tout ce qui te tracasse. Dieu le sait déjà. Donc il ne faut plus te prendre la tête. Dis à ton voisin : ne te prends plus la tête. Laisse ta tête à sa place. Il ne faut plus la prendre. Le temple préfigurait le corps de Christ. Le corps humain de Christ. En lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Amen. Le temple préfigurait aussi le corps de Christ donc l’église. Maintenant qui va encore construire une église aujourd’hui ? Il a déjà bâti son église. Les habits des prêtres préfiguraient Christ notre vêtement selon Romains 13, 14. Revêtez-vous de Christ. La tiare. Le casque du salut, la tiare que portait le grand prêtre, son chapeau. Le casque du salut. Le pectoral le bouclier de la foi, la ceinture, tout ça c’est l’armure du combattant, dont il est question dans Éphésiens 6. Tout était Christ, partout.
Moïse lui-même préfigurait bien sûr Yehoshua parce que Moïse est le prophète de l’Exode. Il a dit : « Yahweh vous enverra un prophète comme moi. » Donc le prophète de l’Exode. C’est-à-dire celui qui vient et qui dit aux gens : « Suivez-moi ». Suivez-moi où ? Hors de vos habitudes, hors de vos programmes et ça fait mal. Et il faut Le suivre, jusqu’au bout.
Et ensuite à l'âge de la grâce, c’est simple on connaît, Christ est venu il y a 2000 ans. Là ce n’était plus la typologie, les images, les esquisses, mais Il est venu lui-même en personne. Emmanuel Dieu parmi nous, Dieu parmi vous. L’âge de la grâce. Ça c’est le sixième âge. Et bizarrement l’homme et la femme ont été créées le sixième jour et c’est au sixième jour, au sixième âge, que le deuxième Adam est venu et Il a créé sa femme : L’église. Et donc cet âge a commencé il y a 2000 ans et avec cet Age, l'âge de l’église ont commencé en même temps les derniers jours. Pierre le dit dans Actes 2. C’est ici ce que le prophète Joël a annoncé : Dans les derniers jours, dit Dieu, Je répandrai de mon Esprit sur toute chair. Donc l’âge de l’église a inauguré en même temps la période de la fin des temps, c’est-à-dire les derniers jours. Les derniers jours ont commencé avec la naissance de l’église. Lisez à la maison Actes chapitre 2. Donc les derniers jours ont commencé avec la naissance de l’église, avec la naissance de l’âge de la grâce. Jean 1 : 17 nous dit que : La loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Amen. Mais l’âge de la grâce a commencé exactement à quel moment à votre avis ? À quel moment. Quand est-ce que l’âge de la loi a pris fin ? Sur la Croix quand Jésus a dit : Tout est accompli. Quand le voile du temple a été déchiré de haut en bas. Il a mis fin à cet âge. Et l’âge de la grâce a commencé quand l’Esprit est descendu, à la Pentecôte dans actes chapitre 2. C’est là que l’église est née.
Appeler les Évangiles, Matthieu, Marc, Luc et Jean, dire que ces livres-là c’est le nouveau testament c’est du mensonge. Parce que c’était toujours la période de l’ancienne alliance et l’ancienne alliance a pris fin à la Croix. Il a dit : Tout est accompli. C’est fini. Quand on dit : c'est tout. C’est pour cela je dis aux sorciers : « Vous ne pouvez par me manger ce n’est pas possible. C’est impossible. Ni moi ni ma famille ni mes enfants. » Ni les enfants de Dieu qui sont ici jamais. Et les sorciers qui sont là je vous dis vous avez perdu d’avance. C’est pour cela que les serpents qui nous possédaient hier n’ont pas pu-nous manger hier. Pourquoi ? Dis à ton voisin pourquoi ? Ton nom est écrit depuis. Au temps de Dieu, Il a dit : « Aller, dehors ! » Il t'a laissé un peu pendant la récréation faire ta vie mais Il t’a attrapé au bon moment, Il nous a attrapé c’est pour cela on est coincé, même quand ça chauffe là on sait qu’on ne peut plus faire marche arrière. C’est fini.
Je vais finir bientôt ne vous inquiétez pas.
Donc l’âge de la grâce va prendre fin avec l’enlèvement. Parce que l’âge de la grâce est l’Église. Avec l’enlèvement on part c’est fini. C’est bientôt. On va disparaître. Imaginez mes amis tu dors comme ça, tac fini. Et mon frère t’es là aussi, et ma sœur aussi. On va monter, monter monter, monter à la rencontre du Maître, ça va être glorieux. Alléluia. 
Et le septième âge, je résume : c’est le shabbat. Le repos. D’abord c’est la Croix, le shabbat c’est la croix, mais c’est aussi le septième âge. Parce que c’est le septième jour, c’est le septième Age, le shabbat, le repos, c’est le Royaume. Le royaume millénaire sur terre, c’est Yehoshua qui va l’instaurer. C’est la pierre qui frappe la statue de Nabuchodonosor selon Daniel 2 et qui devient une grande montagne qui remplit toute la terre. C’est le septième âge, c’est le millénaire.
Mais le dernier âge, on va plonger de nouveau dans l’éternité. On va traverser ce temps-là pour aboutir à l’éternité. Et c’est quoi l’éternité ? L'autre âge, le dernier âge. Dieu sera adoré d’âge en âge. C’est le huitième Age. Et vous savez comment ça se dit "huit" en hébreu Shalem racine de  l'huile. L'huile nous parle de la vie, l'huile c’est la vie. L'huile : c’est l’Esprit. Mes Paroles sont Esprit et Vie. Donc nous sortons de la vie, nous rentrons dans la mort, Dieu vient qui est la vie Il va vaincre la mort et nous transporte, nous fait traverser ce temps mauvais. Comme dans le désert avec Moïse. Le désert c’est ce temps qui nous comprime dans lequel il y a des serpents et des scorpions et nous marchons quand même sur les serpents et les scorpions.
Nous suivons le deuxième Adam, le maître. S’Il pose sa main gauche ici je dois poser exactement à cet endroit-là. C’est ça la marche chrétienne, là Il écrase un serpent, j’écrase en même temps. Il a vaincu la mort ici, Il est sorti de là, Il est entré ici et maintenant Il dit : « Aller, venez ici » Il va entraîner toute l’humanité coincée ici, Il va nous entraîner, entraîner jusque dans le huitième Age. Pourquoi huit ? Lorsque l’enfant naissait chez les hébreux, il fallait, si c’était un mâle, il fallait attendre huit jours, le huitième jour, l’enfant n’avait pas de nom, pas de personnalité, pas de puissance, parce que c’est le nom qui confère la puissance. C’est le nom qui confère le caractère, mes amis. Il fallait attendre huit jours de confusion. Sept jours et au huitième jour l’enfant été circoncis. On enlevait ce fardeau, on enlevait la mort, on enlevait cette maladie, et on donnait à l’enfant le nom. Il fallait prendre cet enfant, l’amener devant le prêtre. Où c’est ? Dans le temple, le temple était à Jérusalem, Jérusalem c’est la Sion céleste.
Le huitième jour mes amis nous serons où ? Présentés dans la nouvelle Jérusalem. Le huitième Age n’est plus le Royaume, car le Royaume c’est le septième Age. Le huitième Age : c’est la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel. Là mes amis, c’est la nouvelle Jérusalem l’éternité d’âge en âge. Nous allons plonger dans la vie, nous allons plonger : Celui qui croit en moi, des fleuves d’eaux vives couleront de son sein. Alléluia ! Jésus-Christ. Magnifique ! Là c’est la nouvelle Jérusalem. Chacun aura sa villa, chacun aura, mes amis, nous allons manger les fruits célestes, nous allons voir la face du Père telle qu’elle est, nous verrons ses yeux, nous verrons ses cheveux, nous verrons ses mains, nous verrons ses pieds, nous verrons sa taille... Nous verrons sa robe royale, nous serons sur le trône avec le Père, mon Dieu. Fini les maladies, fini la confusion, fini la mort, nous aurons des corps incorruptibles… Nous mangerons avec Papa céleste, nous verrons Gabriel, nous verrons Jacob, nous verrons Isaac, nous serons avec les saints de tous les temps. Et on va se parler avec tout ce qu’on a vécu, ce qu’on a traversé, des victoires qu’on a remportées, mes amis, on va raconter l’histoire de Yehoshua. Nous allons poser des questions, comment ça s’est passé, comment Il nous a créé, on saura tout ce jour-là, il n’y aura plus de secrets, il n’y aura plus de mystère, on verra face-à-face le Seigneur de Gloire mes amis. D’âge en âge. Le huitième Age la boucle est fermée.
Les enfants sont circoncis définitivement, présentés dans la nouvelle Jérusalem auprès du Roi des nations.
Voilà le plan parfait du Seigneur. C’est pour nous conduire dans le huitième Age. Le gens pensaient que 7 c’était la fin, la finalité, mais en fait "huit" chez les hébreux c’est le recommencement. Dieu crée une nouvelle terre, des nouveaux cieux, Il détruit cette terre après le millénium, Il détruit tout, et là, Il va essuyer nos larmes. Fini ! Et c’est la nouvelle Jérusalem, l’habitation de Dieu en Esprit. Le temple céleste, la gloire, tu vas nager dans la gloire, tu vas vivre dans la gloire. Mieux qu’Adam. L’éternité. Faites tout pour ne pas la rater. Faites tout pour ne pas passer à côté. Que les hommes ne vous éloignent pas de la présence du Père. Que le sexe ne vous sorte pas de la présence du père. Que l’argent ne vous éloigne pas du Seigneur. Que le matériel ne t'éloigne pas de Dieu. Tu dois aimer Dieu plus que tout, plus que tout, plus que tout. Tu as été créé pour vaincre, tu as été créé pour demeurer avec le Seigneur, tu as été créé pour être avec le Père pendant l’éternité. Souviens-toi qu’Il a mis en toi la pensée de l’éternité Ecclésiaste 3 : 11 : Il a mis en nous l’éternité. L’éternité. Vous rendez compte mes amis ? Jésus. Il est venu nous sortir de l’âge du règne du péché. De l’éternité à  l'éternité. Vous vous rendez compte ? La vie sans fin.
Tu étais dans l’eau : L’éternité. Le péché te sort de l’eau. Dieu quitte l’eau, quitte la gloire, Il s'est vidé de sa gloire Philippiens 2. Il s’est dépouillé de cette gloire, Il est venu dans le temps, Il a souffert la mort, quel amour ! Il est sorti de la mort et Il dit : « Maintenant, mes enfants, Je vous sors de ce temps limité » et l'âge à venir c’est ce que nous attendons.
Jean l'a vu. Paul l’a vu. Pierre l'a vu. Les apôtres l’ont vu. Jude l'a vu. Zacharie l'a vu. Élisée l'a vu. Élie l'a vu. C’est pour cela qu’ils ont tenu ferme, si vous voulez tenir ferme jusqu’au bout demandez au Seigneur de vous révéler le Ciel. Le ciel, la citée céleste. Moïse l'a vue. Tu peux atteindre les objectifs que le Seigneur t’a assignés si tu te focalises sur le Seigneur. Ils te feront la guerre mais ne t’arrête pas sur ton passé, ton passé est passé. Dieu a effacé ton passé. Tu as demandé pardon Il t’a pardonné maintenant c’est le futur. Nous sommes le peuple acquis, un royaume de prêtres.
Mon ami, ne crains pas, cette maladie ne te tuera pas. Cette maladie, c’est  juste ta formation. Je parle à quelqu’un ici, ne crains pas ta situation, elle est provisoire. C’est juste ta formation. Dieu t’aime tellement, le Père t'aime tellement. Pendant des années Il a versé des larmes pour toi, sur ta vie et aujourd’hui Il t'a touché, Il t’a saisi et te dit que ce qu’Il a commencé avec toi Il va l’achever. Il ne va pas te laisser en chemin. Il ne va pas t’abandonner tant que tu crieras vers lui. Il t’isole parce qu’Il veut travailler encore. Il t’impose la solitude parce qu’Il veut te façonner. Il a des projets pour toi. Si tu savais le nombre de couronnes qui t’attendent au ciel. Si tu savais comment le Père a mis sa main sur toi. Si tu souffres autant, si les démons t’attaquent autant c’est parce qu’ils ont peur, ils savent que Dieu a mis des potentialités en toi, Dieu a mis un appel fort sur toi et ils ont peur des âmes que Dieu va sauver par toi. Et c’est pour cela qu’ils tremblent. Dieu en toi fait trembler l’enfer. Oh oui. Des instruments pour la gloire de Dieu. Tu es un instrument femme, entre les mains du Père : Ma fille c’est toi que J’aime c’est toi que J’appelle. Aujourd’hui Je t’ai conduit ici pour te parler. J’ai commencé une œuvre dans ta vie.
Dieu dit : Je suis le potier. Je vais te donner la forme que je veux et non la forme que toi tu veux. Ce n’est pas toi qui décides. C’est moi qui décide. La forme finale que tu auras. Je vais te malaxer, je veux te travailler, je veux te briser, je veux te façonner. Tu es dans ma main, tu ne peux plus y échapper. Et quand j’aurai fini cette œuvre je déverserai sur toi le feu. Et quand tu parleras des chaînes seront brisées, des maladies sortiront, des démons seront chassés. Je permets ces combats pour que tu comprennes que le combat spirituel est réel. Et c’est pour cela le Père est en train de te laver, de te nettoyer de ton passé, de te sanctifier de ton passé. Tu ne voudras plus pécher volontairement parce que tu as compris à quel point le péché blesse le cœur du Père.
Le Seigneur t’a dit mon fils tu dois parler, tu dois ouvrir ta bouche, pour parler encore. Il y a des âmes à sauver, il y a des gens à éclairer. Et Dieu dit : tu es le vase qu’Il s’est choisi. S’Il t’a donné cette formation ce n’est pas pour que tu sois dans l’orgueil mais pour que tu saisisses la pensée du Maître. Et l’appel qu’Il a mis sur ta vie. Mais le plus grand appel que tu as reçu c’est l’adoration. Dieu veut que tu L’adores Dieu veut que tu L'adores. Il cherche des adorateurs.
Seigneur, merci pour ta grâce, merci pour ta puissance, Père de gloire. Au nom de Yehoshua.
Le Seigneur te dit ne t’inquiète pas pour ta famille, ce n’est pas toi qui vas la changer, c’est moi qui change les gens. C’est moi qui change. C'est lui qui circoncit les cœurs. S’il n’y a pas encore de conversion c’est parce que c’est toi que Dieu convertit. C’est toi que Dieu circoncis, c’est toi que Dieu change. Il façonne ton âme et le Seigneur va toucher ton père, toi, continues à adorer le Seigneur, continues à plier les genoux dans sa présence. Dieu est capable de changer ce cœur. Il est capable de changer ce cœur totalement.
Tu endures des souffrances et l’opposition ; le Seigneur te dit : Plus les gens s’opposent à toi plus ma Gloire va se manifester. Il faut que l’opposition soit forte pour que ma présence en toi grandisse au nom de Yehoshua notre Seigneur et Sauveur. C’est naturel, c’est normal. Ces enfants orphelins que Dieu t’a confiés tu vas les nourrir femme. Un terrain t'attend pour construire cette maison pour les orphelins comme tu l’as demandé au Seigneur. Au nom de Yehoshua, Dieu exauce. Le Seigneur entend tes larmes, ta prière au nom de Yehoshua. Voici ta part.
Seigneur tu es Dieu, tu existes, tu n’as pas changé.
Le Seigneur dit à quelqu’un : n’aies pas peur Je suis celui qui te protège, Celui qui garde. Il t’a toujours gardé. Même à ton insu, Il t'a gardé et Il continuera à te garder.
Que toute la gloire te revienne Yehoshua.
Ce soir c’était la sanctification, c’était l’épée, la séparation.
Nous voulons te dire merci pour tout ce que tu as opéré, tout ce que tu as fait durant cette semaine, pour la force que tu nous as donnée. Père au nom de Yehoshua merci pour l’équipe de Didasko qui s’est mobilisée pour cette session, merci pour votre participation, merci pour votre compréhension et que le Seigneur se souvienne de vos familles de vos enfants au nom de Dieu Yehoshua, amen.



Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13