La foi d'Hénoc - Shora Kuetu






Genèse 5 :18-24 - Et Jéred, ayant vécu cent soixante-deux ans, engendra Hénoc. 19 Et Jéred, après avoir engendré Hénoc, vécut huit cents ans, et il engendra des fils et des filles. 20 Tous les jours que Jéred vécut furent de neuf cent soixante-deux ans ; puis il mourut. 21 Et Hénoc vécut soixante-cinq ans, et engendra Metuschélah.22 Et Hénoc, après qu'il eut engendré Metuschélah, marcha avec Dieu trois cents ans ; et il engendra des fils et des filles. 23 Tous les jours qu'Hénoc vécut furent de trois cent soixante-cinq ans. 24 Hénoc marcha avec Dieu ; mais il ne parut plus parce que Dieu le prit.
Hénoc. Ce nom vient de « Chanak », qui veut dire « initié », ou encore dédicace ou consacré.


1 roi 8 :63 - Salomon offrit un sacrifice d'offrande de paix à Yahweh, à savoir vingt-deux mille bœufs et cent vingt mille brebis. Ainsi le roi et tous les enfants d'Israël firent la dédicace de la maison de Yahweh. 

On retrouve ce mot dédicace ici, « Chanak ». Il est question de la consécration du temple à Dieu. Nous allons partager sur la foi d’Hénoc. On ne peut pas parler de la foi sans parler de la consécration, de la « dédicace ». Hénoc, qui vient de ce mot « Chanak », signifie :
-         Initié
-         Dédicace
-         Consacré
-         Introduire
-         Etablir

Proverbe 22 :6 - Instruis le jeune enfant à l'entrée de sa voie, et même lorsqu'il sera devenu vieux, il ne s'en détournera pas

Cela veut dire « instruis le futur ministre (de Christ) dans le chemin qu'il doit suivre et quand il sera élevé, il tiendra ferme ». Il va se maintenir dans l’élevation. Parce que c'est quand on est élevé, c'est là qu’on se perd. Quand on est encore bas, c'est là qu’on est humble. Mais quand l’élevation vient, on n’est plus à l’écoute.

Hénoc a été initié au Seigneur, aux principes du Royaume certainement par son père. On va nous dire que c'est à l’âge de soixante-cinq ans, qu'il engendra Metuschélah, et que Hénoc a commencé à marcher avec Dieu. Donc les 65 premières années de sa vie, il ne marchait pas avec Dieu. Il vivait sa vie. Mais à la naissance de son fils, il a donné sa vie au Seigneur. Donc il a dû se passer quelque chose. Cet homme a dû réaliser qu'il a donné naissance à quelqu'un, qu'il avait transmis la vie à un être. A chaque fois que Dieu se révèle à nous, il y a une naissance, il y a des choses qui naissent en nous. Donc la naissance de son enfant a été un élément indispensable à la foi d’Hénoc. On nous dit qu’à la naissance de son enfant, Hénoc a commencé à marcher avec Dieu. Et on n’a pas dit que c'est Dieu qui marchait avec lui, mais c'est Hénoc qui marchait avec Dieu. Ce n’est pas pareil. Lorsqu’un homme a décidé de marcher avec DIEU ça signifie qu'il a décidé de son propre chef de marcher toute sa vie avec le Seigneur. Donc ce n’est pas une marche que Dieu lui impose. Quand on dit que Dieu marche avec un homme, c'est en quelque sorte que Dieu va lui imposer quelque chose, comme Jonas. Dieu lui impose l’appel.

La Bible dit que Hénoc avait foi en Dieu. Or il est dit que la foi vient de ce que l’on entend. Hénoc a entendu la Parole de Dieu, et il a décidé de marcher avec Dieu. La marche avec Dieu dépend de toi, de nous.

Hébreux 11 :5 - Par la foi, Hénoc fut enlevé pour ne pas voir la mort, et il ne parut plus parce que Dieu l'avait enlevé ; car, avant qu'il soit enlevé, il avait obtenu le témoignage d'avoir été agréable à Dieu.

Nous avons plusieurs informations ici. Vous avez vu dans Genèse 5 ? Tout le chapitre 5 de Genèse nous parle du règne de la mort. Genèse 5 est l’accomplissement de la parole que Dieu avait libérée à Adam et Eve, lorsqu’Il leur dit : « si vous mangez ce fruit, vous mourrez, vous mourrez ». Nous avons dans ce chapitre le règne, la prophétie qui commence s’accomplir. Ce même Dieu qui a dit que l’homme allait mourir, ce même Dieu a vu un homme qui s’était distingué au milieu de sa génération et il l’a épargné de la malédiction de la mort. C'est quand même incroyable. Pour la première fois de l’histoire humaine, Dieu va enlever Hénoc, pour ne pas qu'il soit frappé par la malédiction que lui-même Dieu avait utilisé.

Quel est l’élément qui est utilisé pour que la parole qui est sortie du Seigneur lui-même ne s’accomplisse pas ? - La foi.

Quel est l’élément que l’ennemi attaque le plus dans la vie chrétienne ? – La foi.

Dieu savait qu'il allait frapper les hommes de cette époque par le déluge. Et il a épargné son serviteur Hénoc. Mais avant qu'il ne l’enlève, il lui montre le jugement de Dieu. Il lui parle de l’avènement du Seigneur. Comment un homme mortel a pu se soustraire au jugement de Dieu qui est la mort et au déluge qui devait frapper les hommes 500 ans après ? Hénoc avait entendu la parole, pas une parole mélangée. Une parole qui va à l’encontre de tout ce que les hommes t’ont enseigné, qui va l’encontre de ce que la théologie t’as appris, de ce que ton pasteur t’a appris. Une parole pure, basée sur Yeshoua.

Hénoc est le 7ème depuis Adam. On sait que la Bible accorde une importance aux chiffres. Le 7ème homme est le 1er à parler de l’avènement du Seigneur. « Voici, le Seigneur est venu avec ses saints, qui sont par millions, pour exercer un jugement contre tous les hommes » (Jude 1 :15). Donc la foi d’Hénoc avait pour base Jésus. Il a cru à l’enlèvement, voilà pourquoi Dieu l’a enlevé. Cette foi a produit dans la vie d’Hénoc l’initiation. Il avait une intimité avec Dieu. Il était initié à la parole de Dieu, il avait une intimité avec le Seigneur. Sa vie était dédicacée. Il n’a pas vécu selon les hommes de son époque, il vivait en dehors de son temps. Hors du système. Il était consacré, instruit. Il avait une bonne base. Il était bien établi. Vous voyez la foi ? Pendant 300 ans, il s’est dit : « chaque jour, je marcherai avec DIEU ». C'est-à-dire : « Moi Hénoc, je veux suivre Dieu partout où il va ». Dieu a marché avec Jonas, Jonas fuyait. Hénoc s’est dit : « je vais marcher avec DIEU, en dépit du rejet dont je peux être l’objet, en dépit de ce que les uns et les autres vont dire. Je choisis volontairement cette voie. La foi est un choix personnel que nous faisons qui aura des conséquences.

Hébreux nous dit qu'il a marché avec Dieu pendant 300 ans. Quand Jésus dit : « je suis le chemin la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi », marcher avec Dieu c'est marcher dans son chemin. Quand on dit Hénoc marcha avec Dieu littéralement c'est Hénoc a marché dans les pas de Jésus. Et les pas de Jésus ne nous emmène pas dans le luxe. Les pas de Jésus ne nous emmène pas dans les temples construit par les mains des hommes, mais hors du système. C'est pour cela que les apôtres, quand ils suivaient le Seigneur, il pouvait dire à Pierre : « Arrière de moi Satan, tes pensées ne sont pas celles de Dieu ». Ils ne marchaient pas selon les traces de Jésus. Ils avaient une mauvaise compréhension des choses. C'est quand le SEIGNEUR est mort et ressuscité qu'ils ont commencé à marcher sur ses pas. Vous avez vu où cette marche les a conduits ? Lisons la parole avec l’Esprit.

Paul dit dans 2 Corinthiens que nous ne marchons pas par la vue, mais par la foi. Paul se réfère à Hénoc. Il n’y a pas beaucoup de personnes dans la Bible à qui l’on a rendu ce témoignage. Il y a très peu de personnes dans la parole de qui il est dit qu'ils ont marché avec Dieu. Hénoc et Noé. Et ce sont des personnes sur lesquelles on ne témoignage pas, parce qu’on veut l’onction de David, la puissance de David, mais on ne veut pas de la foi d’Hénoc. Hénoc a marché comme étranger et voyageur. Voilà la marche avec Dieu.

1 Pierre 2 :11 - Mes bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs.

Nous sommes des pèlerins, notre patrie est céleste. Dieu est comme du vent. La marche avec Dieu te fera marcher comme de l’air, comme du vent. On ne pourra plus te comprendre. Or dans nos églises, nous ne marchons plus avec Dieu. Le système pyramidal, sclérosé, dans lequel nous sommes enfermés depuis longtemps nous empêche de marcher avec Dieu, parce que la marche avec Dieu implique la destruction de certaine choses à chaque fois.

Regardez la nature. Voyez comment certains serpents peuvent nuer. Ils changent de peau, ils passent de dimensions en dimensions. Il faut casser certaines habitudes pour passer à autre chose, pour ne pas mourir. La marche des enfants d’Israël dans le désert, ils avaient au moins 33 stations. De stations en stations. Mais nous, nous avons toujours le même fonctionnement depuis des années. C'est pour cela que ça tue ceux et celles qui aspirent à la vie.

Regardez comment nous marchons dans la vie humaine. Nous grandissons, il y a des choses que nous lâchons. On perd certaines choses, parce que nous marchons avec la vie. Nous sommes pris par le temps. Dieu c'est pareil, sauf que nous pouvons nous focaliser sur une seule chose et l’on meurt. Et Dieu n’est plus.

Hénoc a été enlevé parce qu’il avait la foi en Dieu. Et qu’est-ce que Jésus dit dans Luc 18 ? Lorsque le fils de l’homme reviendra, trouvera-t-il la foi ? Parce que l’ennemi sait que ce sont ceux et celles qui ont la foi qui seront enlevés. Donc il combat la foi. La foi nous empêche de nous inquiéter pour nos vies. La foi nous empêche d’aller voir des hommes pour exposer nos problèmes. La foi c'est d’aller devant Dieu, parce que la foi permet de voir Dieu non pas avec des yeux physiques mais spirituels. Donc Dieu devient plus réel que ton pasteur, que tes amis.

La foi, nous dit la parole, vient de ce que l’on entend, et ce que l’entend vient de la parole. Ça veut dire que si tu n’as pas entendu Dieu, tu ne peux pas avoir la foi. Et si tu n’as pas la foi, à la place tu auras une organisation, pour avoir de quoi vivre, si jamais tu es appelé à plein temps. Le christianisme est basé sur la résurrection du Seigneur, 1 Corinthiens 15 nous le dit. Comment voulez-vous croire en quelqu'un qui est mort et ressuscité si vous ne l’avez jamais expérimenté ? La foi elle est active, elle n’est pas passive. La foi doit expérimenter. C'est une expérience. On expérimente les choses avec Dieu. Et cette expérience crée la foi en nous, parce qu’on entend DIEU, on le voit avec l’esprit. C'est ce que Hénoc avait vécu.

C'est pour cela qu'il est dit qu'il avait reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu. Où sont ces femmes qui sont agréables à Dieu ? Où sont ces hommes agréables à Dieu ? Combien sont agréables à Dieu ? Très peu. On a tellement côtoyé les hommes, les pasteurs, qu’on n’a pas la foi, parce qu’eux-mêmes n’ont pas la foi ! beaucoup n’ont pas la foi. La foi c'est une dépendance totale du Seigneur, parce qu’on a reçu un appel authentique de sa part et qu’on se dit : « parce que tu m’as appelé, je veux dépendre totalement de toi et je m’attends à toi ». Et Dieu te parlera. Il peut te dire : « crée telle chose », et tu le fais.

« Tous les jours qu'Hénoc vécut furent de trois cent soixante-cinq ans.  Hénoc marcha avec Dieu ; mais il ne parut plus parce que Dieu le prit. »

Quel miracle ! Dieu le prit, pour ne pas qu’il meurt, Dieu le prit parce qu’il est jaloux ! Je vais vous dire frères : Vous voulez vivre Dieu ? Demandez-lui la foi. Beaucoup pensent que Dieu est impressionné parce qu’ils prêchent bien, que Dieu est impressionné parce qu’ils gagnent beaucoup d’âmes. Non. Dieu peut gagner des âmes en un clin d’œil, comme ça. Il peut gagner tout le monde, toute la terre. Beaucoup pensent que Dieu est impressionné parce qu’ils prient beaucoup. Non. Tu peux même jeûner, etc… toutes ces choses n’impressionnent pas Dieu. Le Seigneur, dans Luc 7, va admirer la foi du centenier Romain, un païen qui lui dira : « ne te donnes pas la peine de venir chez moi, dis seulement un mot ». Jésus dit : « même en Israël, il n’y a pas une foi aussi grande. » Une femme Cananéenne, païenne, Jésus a admiré sa foi. Mais en Israël ceux qui avaient reçu la Torah, Moise, Elie, n’avaient pas la foi.

Dans ta marche chrétienne, il y a des éléments qui viendront, qui vont te toucher pour que tu n’aies plus foi. Ce qui va toucher le cœur de Dieu, c'est qu’en dépit des épreuves, tu restes inébranlable. La foi ce n’est pas quand tout le monde t’acclame. La foi doit être éprouvée. C'est dans les situations difficiles que tu ne vois plus d’horizon que tu dois toucher le cœur de Dieu.

Et quand tu te mets à murmurer, la foi tu ne l’as plus, c'est fini ! Quand tu te mets à chercher la solution auprès des hommes, Dieu est attristé. La foi c'est comme si Dieu se dit : « comment cette personne qui est dans de tels tourments, et qui ne m’a pas encore vu, comme les anges me voient, continue à croire que moi Dieu, je suis capable de l’aider, plutôt que d’aller frapper à toutes les portes ? » La foi c'est cette confiance tellement grande que l’on a envers le Seigneur, où pendant les persécutions, on ne cherche pas à ce que nos persécuteurs meurent, mais on reste dans le silence en train de les bénir pour que Dieu les touche. Ce cœur-là touche Dieu !

Est-ce que vous pouvez vous imaginez que Hénoc, à cause de sa foi n’a pas vu la mort, alors que cette sentence avait frappé toute la descendance d’Adam ? Dieu a fait une exception, il a modifié son plan. C'est pour cela que Jésus dit : « si vous avez la foi, un tout petit peu… » frères ! Il nous faut des hommes et des femmes de foi. Il y’en a très peu aujourd'hui. Nos organisations ecclésiastiques, pastorales, ont remplacé la foi. Les partenaires financiers ont remplacé la foi. Elie, Dieu avait mis une telle onction sur sa vie, que Dieu ne l’a pas envoyé auprès des riches pour soutenir son ministère, Dieu lui a envoyé des corbeaux pour le nourrir. Ensuite auprès d’une femme veuve, étrangère, pour être nourri. La foi. Comment Dieu peut-il nous amener auprès d’une femme qui n’a rien ? Veuve en plus de cela, pauvre et étrangère. Voilà la marche avec Dieu. Elie, Dieu l’envoi au torrent de Kerrith, et un moment il n’y avait plus d’eau. Mais comme la marche avec Dieu c'est une marche de foi, on doit changer de moment, changer de temps, changer de situation, changer de circonstance, changer de méthode. Elie n’est pas resté, comme beaucoup de chrétiens, au torrent de Kerrith alors qu'il n’y a plus Dieu ! Ils restent là, ils prient pour qu'il y ait des réveils alors que Dieu n’est plus là ! Dieu les attend à Sarepta, parce qu’il a changé de saison !

Il y a eu une saison où il y a eu les corbeaux, l’eau du Kerrith, mais cette saison est finie. Mais toi tu restes dessus, tu crées la religion et Dieu n’est plus. Et quand Dieu dit : « Allez à Sarepta, il y a une veuve là-bas », on dit : « non, nous préférons ici parce qu’on a déjà bâti, on a déjà construit, on a déjà des relations, on a déjà fait des choses ». Mais Dieu dit : « il faut bouger, parce que moi Dieu, je bouge ! » Mais nous ne voulons pas bouger avec Dieu, nous voulons que Dieu bouge avec nous, et nous mourrons, et nous tuons les gens.

Et quand le temps Sarepta était fini, Dieu dit à Elie « va ailleurs ». Elie n’a pas dit : « c'est une femme partenaire que tu m’as donné (en parlant de la veuve), je reste avec à vie ». Non !

La marche avec Dieu, une marche de foi. Ce que tu as construit en dix ans, Dieu te dit : «quitte ce lieu, va ailleurs », mais toi tu dis : « non, ailleurs c'est encore vide, il me faut mes béquilles ». Dieu dit : « ce n’est plus la foi. »

Luc 4 :42 – 43 : Dès que le jour parut, il sortit et alla dans un lieu désert. Et une foule de gens se mirent à sa recherche, et arrivèrent jusqu'à lui et ils voulaient le retenir, afin qu'il ne les quittât pas.

Voilà les gens qui veulent que tu restes indéfinitivement avec eux, te retenir pour que tu ne marches plus avec Dieu. Ces gens voulaient retenir Jésus. Jésus dit : « non, il faut que j’aille ailleurs ». La foi. Combien ont-ils foi en Dieu ? Combien ?

Dieu est capable, parce qu’il t’a appelé à plein temps, de toucher quelqu'un qui ne te connait pas, qui ne t’as jamais vu, il est capable de lui donner ton nom, ton numéro ton adresse, en lui disant : « prends, va lui donner. Et une fois que tu lui as donné tu l’oublies ». Une fois que tu as pris, il a parlé à quelqu'un d’autre. C'est ça la foi. Du coup personne ne peut te contrôler, tu ne dépends pas d’eux. Ce sont des aides ponctuelles. Quand la manne tombait du ciel, qui pouvait contrôler le ciel pour dire : « je veux que ma manne tombe à cette endroit-là ? »

Seigneur aide nous, parce que nous sommes loin de la foi… Sans la foi, il est impossible d’être agréable à Dieu ! Parce qu’on n’a pas la foi, que faisons-nous dans nos assemblées ?

Romain 8 :5 - Car, ceux qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la chair.

S’affectionner en grec ici signifie « occuper ta pensée ». Ta pensée se remplit des choses de la terre. C'est « φρονέω – phronéō ». Tu aimes les choses du monde. Tu t’affectionnes des choses du monde. Les inquiétudes de la terre, des hommes de ce monde deviennent tes inquiétudes. Leurs intérêts deviennent tes intérêts. Tu as beau prêcher sur la foi, t’as plus la foi. Etre agréable à Dieu, ce n’est pas donné à tout le monde. Dieu aime tout le monde, mais il n’agrée pas tout le monde.

… ceux qui vivent selon l'Esprit, s'affectionnent aux choses de l'Esprit.

Matthieu 16 :23 - Mais lui, s'étant retourné, dit à Pierre : Va-t'en derrière moi, Satan ! Tu m'es en scandale, car tu ne comprends pas les choses qui sont de Dieu, mais celles qui sont des hommes.

Les pensées c'est le même terme grec que « affection » de Romains 5. Quelles sont les pensées que tu as au quotidien ?

Romain 15 :5 - Et que le Dieu de patience et de consolation vous donne d'avoir les mêmes sentiments les uns envers les autres, selon Jésus-Christ…

Phillippiens 2 :5 - Qu'il y ait donc en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ.

Quand Paul dit dans Romains 8 « celui qui affectionne », ce terme grec, c'est le même que dans Phillippiens 2 :5. Donc il y a 2 types de pensées. Les pensées charnelles : les inquiétudes, la peur du lendemain, vouloir épargner à l’excès pour ne pas manquer, vouloir dépendre des hommes pour ne pas manquer, vouloir avoir des partenaires financiers, être soutenu dans son ministère, faire des appels de fonds, etc… toutes ces pensées tuent la foi, Paul le dit, ça amène la mort. L’affection que Dieu veut que nous ayons c'est celle que Christ avait dans son cœur. C'est-à-dire l’affection que Jésus avait… « lequel étant en forme de Dieu, n'a pas regardé son égalité avec Dieu comme une usurpation. Cependant il s'est vidé de lui-même, ayant pris la forme d'esclave ». Il s’est dépouillé, il s’est humilié, la soumission au Père, la simplicité, pour nous servir, laver nos pieds […].

Elisée avait foi en Dieu. Il n’a pas été ami avec Naaman le riche pour être soutenu dans son ministère. Dans la foi en Dieu, tu es bien établi, tu n’es pas ébranlable. On peut te critiquer, te dire toute sorte de mal, tu avances. Tu es bien instruit parce que la foi a pour base Jésus ! Il y a une initiation avec le Seigneur, l’intimité. Donc quand tu es un temple consacré, dédicacé à Dieu, qui peut te contrôler ? Tu es hors du temps. Aucun riche ne peut venir, vouloir te contrôler, vouloir t’imposer son message, t’es hors du temps ! Tu suis Dieu, tu marches avec Dieu.

La consécration, en hébreu signifie aussi « sanctification ». A chaque fois dans la Bible quand on parle de sanctification, il y a la notion de la séparation. Nous sommes dans le monde, mais pas du monde. Et s’il y a cette foi, vous partirez à l’enlèvement, sinon zéro.

On ne peut pas rester à vie en train de se regarder parce qu’on s’aime au point de sacrifier la marche avec le Seigneur. Il faut marcher avec le Seigneur !

Dieu cherche des hommes qui lui fassent confiance, qui veut lui faire confiance. […]

Hénoc, il est parti parce qu’il avait reçu un bon témoignage. Mais quel est notre témoignage ? […].


Matthieu 25:1 à 13

Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l'époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent: Non; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. Matthieu 25: 1 à 13